Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 23/11/2020 à 17h35 StreamWIDE +0,90% 22,400€
  • ALSTW - FR0010528059
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Conserver
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

StreamWide a renforcé sa trésorerie en 2019

StreamWide a renforcé sa trésorerie en 2019
StreamWide a renforcé sa trésorerie en 2019
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — En 2019, le chiffre d'affaires de StreamWide s'établit à 10,21 millions d'euros (6,76 ME en 2018). L'augmentation des revenus annuels en 2019 est de +3,4 ME. Elle provient des nouvelles solutions (x 4,7 à 5 ME en progression de +3,9 ME). Le résultat opérationnel courant avant amortissements (4,5 ME) progress de +3 ME.

Le résultat opérationnel avant amortissements ressort à 3,8 ME et a ainsi été multiplié par 2,5 par rapport à l'exercice 2018. Après l'impact IFRS 16, l'augmentation constatée (+3 ME) représente 88% de la hausse des revenus constatée au 31 décembre 2019.

Avant application d'IFRS 16 et hors amortissements, les coûts opérationnels sont de 6,4 ME (5,3 ME en 2018). Cette augmentation de 1,1 ME provient essentiellement de celle des charges externes (+0,5 ME sous l'effet notamment des maintenances tierces, des frais de recrutements et des études marketing menées en 2019) ainsi que de celle de la masse salariale "nette" (+0,5 ME), après retraitement des frais de développement activés au 31 décembre 2019. L'impact net de l'activation de frais de développement est de 1,7 ME, et augmente de 0,4 ME par rapport à 2018.

Situation financière

Après prise en compte d'un résultat financier négatif suite à des effets de change quasi-neutres en 2019 (parité euro/USD) et d'un résultat fiscal légèrement négatif, le résultat net ressort positif à 1,1 ME, en forte augmentation (+2,1 ME) par rapport à l'exercice précédent.

Au 31 décembre 2019, le total du bilan est de 20,3 ME (18,8 ME au 31 décembre 2018). Dans un contexte de croissance des revenus et des résultats, les flux de trésorerie opérationnels (6,7 ME y compris l'impact IFRS 16 de 0,7 ME de reclassement entre flux opérationnels et flux de financement) augmentent de 5,7 ME alors que les investissements récurrents réalisés dans le développement des produits restent élevés à 2,8 ME.

Dans le cadre du Crédit Impôt Recherche, les créances au titre de 2017 et 2018 (1,4 ME) ont été remboursées au cours de l'exercice 2019. Enfin, de nombreux rachats d'actions ont été effectués par la société (1,5 ME), ce qui implique des flux de financement négatifs de 2,6 ME, incluant également les 0,7 ME de reclassements liés à IFRS 16.

La structure financière du Groupe reste solide au 31 décembre 2019, avec des fonds propres de 9,9 ME et une trésorerie nette significative de près de 3 ME (hors passifs locatifs). Le Groupe continue de rembourser trimestriellement (90 kE) l'emprunt obligataire émis par le GIAC en 2013, dont le solde est de 1 ME fin 2019.

Perspectives

Les revenus 2020 anticipés et sécurisés en ce début d'exercice sont déjà quasi équivalents à ceux enregistrés au titre de 2019. Cependant, la situation actuelle de crise sanitaire COVID-19 en France et dans le monde entier ouvre une période d'incertitudes importantes, sans que personne ne puisse encore en appréhender, dans le temps, les effets économiques. Si les revenus 2020 restent bien orientés et devraient à nouveau ressortir en croissance, il est difficile, aujourd'hui, d'en appréhender l'impact annuel.

Le Groupe a mis en oeuvre son plan de continuité d'activité (PCA) et l'ensemble de ses salariés est en télétravail, ce qui lui permet d'assurer tous ses services internes et les activités externes envers ses clients. Le Groupe fera également appel à l'ensemble des mesures exceptionnelles mises en place par le gouvernement français durant cette période de crise majeure.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !