»
»
»
»
Consultation
Cotation du 21/09/2018 à 17h39 STMicroelectronics +0,15% 16,254€
  • STM - NL0000226223
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

STMicroelectronics recule après les dernières menaces de Trump, Apple s'inquiète

STMicroelectronics recule après les dernières menaces de Trump, Apple s'inquiète
STMicroelectronics recule après les dernières menaces de Trump, Apple s'inquiète
Crédit photo © STMicroelectronics

(Boursier.com) — STMicroelectronics est à la peine en ce début de semaine, en retrait de 1,1% à 16 euros, dans les dernières positions du CAC40. Ce sont en fait tous les fournisseurs d'Apple qui perdent du terrain en bourse après les dernières menaces de Donald Trump contre la Chine. Le secteur technologique est en effet en première ligne des 200 milliards de dollars d'importations chinoises supplémentaires que la Maison blanche menace de taxer. Le président américain a en outre indiqué vendredi que 267 milliards de dollars d'autres produits pourraient être concernés.

"C'est un peu la panique aujourd'hui", commente à Reuters, Kevin Chung, analyste chez JihSun Securities Investment Consulting à Taipei.

Dans une lettre adressée au représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, l'inventeur de l'iPhone et de l'iMac estime que les taxes de 25% sur 200 Mds$ de produits chinois supplémentaires, qui pourraient entrer en vigueur très prochainement, affecteraient directement le groupe américain. Ces droits de douanes seraient appliqués à "un large éventail de produits d'Apple" fabriqués en Chine, explique Apple dans cette lettre datée de mercredi, dont l'Apple Watch, l'Apple Pencil, les AirPods, les Mac Mini, ainsi que des câbles, chargeurs, et des équipements de test et de réparation.

Donald Trump a répliqué samedi au géant des smartphones en l'enjoignant à fabriquer ses produits aux Etats-Unis s'il veut éviter les droits de douane sur les importations de produits en provenance de Chine. "Fabriquez vos produits aux Etats-Unis plutôt qu'en Chine. Commencez maintenant à construire des usines. C'est excitant!" a écrit le président américain via Twitter.

De nouveaux rebondissements qui interviennent dans un environnement déjà difficile pour l'industrie des semi-conducteurs.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com