Cotation du 24/09/2021 à 17h35 Spie -0,88% 20,200€

Spie en lice pour la reprise d'Equans auprès d'Engie

Spie en lice pour la reprise d'Equans auprès d'Engie
Spie en lice pour la reprise d'Equans auprès d'Engie
Crédit photo © Spie

(Boursier.com) — Spie a annoncé lundi avoir déposé une offre non engageante auprès d'Engie en vue d'acquérir EQUANS. "Le rapprochement de SPIE et d'EQUANS constituerait une opportunité unique d'accélérer la mise en oeuvre de la stratégie de SPIE en créant le champion européen, pure player des services multi-techniques", explique Spie.

A la Bourse de Paris, le titre Spie a reculé de 4,3% pour finir à 19,67 euros.

SPIE entend placer les salariés au coeur de son projet. En capitalisant sur son modèle de pure player, le nouvel ensemble deviendrait "l'employeur de choix dans le secteur des services multi-techniques, offrant à ses salariés les meilleures opportunités d'évolution de carrière et de
reconnaissance".

SPIE mènerait ce rapprochement avec l'objectif clair d'assurer une forte création de valeur à tous ses actionnaires. Spie explique être capable de développer une dynamique de croissance accélérée de l'EBITA et de la génération de trésorerie assurerait un profil de désendettement rapide, la poursuite d'une stratégie de croissance externe par acquisitions "bolt-on" très créatrices de valeur, ainsi que le maintien de la politique de dividende du groupe, dont les salariés resteront un actionnaire de premier plan.

Conformément à sa discipline financière, SPIE envisage une structure de financement équilibrée, associant dette et fonds propres, calibrée de façon à préserver la solidité du bilan du groupe. La composante dette conduirait à un ratio de levier financier1 post-opération d'environ 3,0x. Bpifrance et Clayton Dubilier & Rice, disposant d'une connaissance approfondie de SPIE et de son secteur d'activité, apporteraient un financement en fonds propres, "à des conditions alignées avec les intérêts des actionnaires actuels de SPIE".

L'ensemble des actionnaires de SPIE seraient ensuite invités à participer à une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription. Ce projet et sa structure financière permettraient, dès le closing de l'opération, une solide relution du bénéfice net par action, et une forte augmentation de celle-ci par la suite, selon Spie.

Rappelons qu'outre Spie, le dossier Equans a attiré de nombreux candidats, dont trois fonds d'investissements (Bain Capital, Carlyle et un tandem CVC-PAI Partners) et deux géants français de l'industrie, Bouygues et Eiffage, qui se sont tous déclarés candidats au rachat d'Equans dès juillet.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !