Accueil
»
Bourse
»
Action Europe
»
Actualités
»
Consultation
International Airlines Group
  • IAG - ES0177542018
  • + Ajouter à : Mes Listes

S&P dégrade la note crédit de six compagnies aériennes !

S&P dégrade la note crédit de six compagnies aériennes !
S&P dégrade la note crédit de six compagnies aériennes !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — S&P Global Ratings dégrade la note crédit de six compagnies européennes ! L'agence vient notamment de réduire de deux crans la notation d'IAG et de sa filiale British Airways, à 'BB', soit en catégorie 'spéculative'. Les perspectives sont 'négatives', ce qui signifie que S&P pourrait encore revoir sa notation à la baisse.

S&P vient également de réduire d'un cran la notation crédit d'Air Baltic, Lufthansa, easyJet, et TAP Air Portugal et maintient ces évaluations, ainsi que celles de Ryanair et de SAS sous "surveillance avec implications négatives".

"La pandémie de Covid-19 continue de menacer la qualité du crédit des compagnies aériennes européennes, ce qui pose de sérieux problèmes à l'ensemble de l'industrie aéronautique mondiale. Les mesures prises pour endiguer la pandémie, notamment les mesures de distanciation sociale imposées par les gouvernements, les restrictions de voyage et les ordonnances de rester à la maison, ont soudainement et fortement réduit la demande mondiale de transport aérien. Nous pensons que le trafic aérien mondial de passagers pourrait chuter de 50% en 2020, et de 55% en Europe, ce qui correspond approximativement aux prévisions les plus récentes de l'Association internationale du transport aérien (IATA). Pour 2021, nous pensons que le nombre de passagers pourrait rester jusqu'à 30% en dessous des niveaux de 2019, tant au niveau mondial qu'en Europe, et nous ne prévoyons pas que le trafic aérien retrouve ses niveaux d'avant la pandémie avant 2023", détaille l'agence.

Dans ces conditions, "le manque à gagner pour les grandes compagnies aériennes sera conséquent et ne sera que partiellement compensé par des mesures strictes de réduction des coûts et de conservation de trésorerie", de sorte que l'agence anticipe des paramètres de crédit nettement plus faibles en 2020 et 2021 que dans son précédent scénario de référence, les liquidités restant sous pression.

©2020,