Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 05/08/2020 à 17h35 Solocal -1,58% 0,099€

Solocal plonge pour sa reprise de cotation

Solocal plonge pour sa reprise de cotation
Solocal plonge pour sa reprise de cotation

(Boursier.com) — Solocal dévisse de 28% à 0,115 euro ce lundi dans un volume fourni, pour sa reprise de cotation. Le groupe avait annoncé vendredi la reprise de la cotation de ses titres ce jour suite à la conclusion avec ses créanciers d'un accord de restructuration de son bilan prévoyant notamment une augmentation de capital et l'entrée de nouveaux actionnaires. Le titre était suspendu depuis le 15 juin.

Pierre Danon, président du conseil d'administration, a par ailleurs adressé une lettre aux actionnaires. Il rappelle que Solocal a annoncé avoir trouvé un accord sur le renforcement de sa structure financière. Ce projet sera soumis à approbation à l'occasion de l'Assemblée Générale du 24 juillet.

"Nous avons toujours eu à coeur de vous associer étroitement à l'évolution de l'entreprise. C'est le sens de ma démarche aujourd'hui avec la volonté de vous apporter de plus amples explications non seulement sur les différentes étapes qui nous ont conduit à cet accord mais également sur le projet lui-même, projet qui va nous permettre de traverser la crise et de pérenniser Solocal", explique le dirigeant.

"L'exercice 2020 s'était ouvert sur des perspectives relativement favorables. Mois après mois, la transformation initiée il y a trois ans prenait sa mesure. Pour la première fois en 9 ans nous avions eu en 2019 un EBITDA en légère croissance, et la dynamique commerciale observée fin 2019 et début 2020 nous confortait dans notre trajectoire de performance opérationnelle. Il nous restait cependant un point de faiblesse, la liquidité pour 2020, qui, quoique assurée, était fragile et nous ne disposions pas d'une marge de manoeuvre considérable.

Malheureusement, la crise sanitaire est venue mettre un coup d'arrêt à cette dynamique.Les prises de commande ont chuté de -55% pendant le confinement, nous obligeant à réviser nos objectifs. Vous le savez, nous anticipons désormais une baisse de -20% de notre chiffre d'affaires cette année malgré des signes de reprise encourageants enregistrés au cours des dernières semaines.

Les conséquences de cette baisse d'activité et son impact sur notre situation financière ont été immédiates avec un besoin de liquidité évalué maintenant à 120 millions pour les 18 prochains mois.

Solocal fait donc face aujourd'hui à un des plus grands défis de son histoire : dès le mois d'août c'est tout le Groupe et ses 3000 collaborateurs qui seraient menacés si nous ne parvenons pas à combler ce besoin de liquidité.

Pour sauver l'entreprise nous nous sommes mobilisés sans compter. Plusieurs solutions ont été envisagées mais le poids de notre endettement, plus de 500 ME, a fortement réduit notre champ de possibilités et nous a contraint à renoncer à un certain nombre d'options. Ainsi, le PGE ne pouvait pas nous être autorisé sans une réduction significative de la dette. De même, il aurait été très difficile de trouver un 'backstop' pour une augmentation de capital.

Je tiens à insister sur ce point : sans réduction significative de notre dette, aucune solution sérieuse et pérenne n'était envisageable. Et pour répondre à cet impératif, un accord avec nos créanciers était incontournable.

C'est dans cet esprit que nous avons étudié avec attention l'offre du fonds de Capital Investissement Montefiore, qui reposait sur une entrée au capital via une augmentation de capital réservée. Les modalités de cette offre, y compris dans sa version révisée, ne permettaient pas d'emporter l'adhésion de nos créanciers.

Nous avons donc multiplié les échanges avec ces derniers afin d'aboutir à un accord solide et équilibré, en gardant toujours en ligne de mire l'intérêt prioritaire de l'entreprise et de ses salariés. Mais aussi sans jamais oublier celui des actionnaires qui nous ont accordé leur confiance et dont vous faites partie.

L'accord a été trouvé et a recueilli l'approbation unanime de notre Conseil d'Administration", détaille encore le président du conseil.

Sur le terrain financier d'abord, la mise en oeuvre de l'accord permettrait de sécuriser l'apport de 117 ME de liquidités et diminuerait la dette de plus de 250 ME avec à la clé une réduction des frais financiers annuels de 25 ME. Notre besoin de liquidité serait ainsi assuré pour les 18 prochains mois dans le cadre d'une structure financière renforcée et durablement assainie.

Sur le terrain opérationnel, le groupe retrouverait ainsi la visibilité nécessaire pour poursuivre sa transformation sans remise en question de l'emploi. "Solocal est aujourd'hui un champion français du digital. Il mérite de poursuivre sa route porté par l'engagement et le talent de ses équipes dont l'avenir serait sécurisé.

Enfin en matière de gouvernance, l'évolution prévue du conseil d'Administration ne remettrait pas en question son indépendance dans la conduite de la stratégie, pour autant que la trajectoire financière sera respectée. C'est aussi un point essentiel qui mérite d'être souligné avec fermeté.

Vos intérêts d'actionnaire n'ont bien sûr pas été oubliés, et même si nous sommes conscients que la solution obtenue est loin d'être idéale, soyez assurés que nous avons fait tout notre possible pour l'optimiser. L'augmentation de capital sur laquelle vous devrez prochainement vous prononcer prévoit un maintien du droit préférentiel de souscription qui vous permettra, si vous décidez d'y participer, à la hauteur de vos possibilités, de limiter votre dilution et de récupérer tout ou partie de votre investissement initial. La dilution envisagée sera également réduite par la distribution d'une action gratuite pour chaque action détenue", explique le dirigeant aux actionnaires.

"J'attire aussi votre attention sur le fait qu'un vote négatif à l'Assemblée signifiera automatiquement le redressement judiciaire, celui de Solocal Group à tout le moins. Dans ce contexte, les créanciers se sont engagés à financer les 120 millions de liquidités nécessaires à l'activité de Solocal SA et auront de ce fait la possibilité de prendre,sous l'égide du Tribunal de Commerce, le contrôle du capital de Solocal Group de manière bien plus affirmée que celle qui nous est proposée dans la solution in bonis, et de ce fait réduire à quasiment zéro la part des actionnaires existants.

Notre Directeur Général, Eric Boustouller, qui a fait un travail exceptionnel dans les dernières années, a mobilisé toute son équipe pour délivrer des résultats en ligne avec la trajectoire esquissée dans le communiqué du 18 mai 2020", conclut Pierre Danon, qui espère donc pouvoir compter sur les actionnaires le 24 juillet...

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !