Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 01/03/2021 à 17h35 Societe Generale +1,19% 20,780€
  • GLE - FR0000130809
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Conserver
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Société Générale recule après la réorganisation de la banque de détail en France

Société Générale recule après la réorganisation de la banque de détail en France
Société Générale recule après la réorganisation de la banque de détail en France
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Dans un marché qui consolide en ce début de semaine, Société Générale cède 1,1% à 18,1 euros. La banque rouge et noire a détaillé ce matin la réorganisation de sa banque de détail en France avec notamment le rapprochement à venir entre les enseignes Crédit du Nord et Société Générale et le renforcement du développement de Boursorama.

Concernant le premier point, la banque de la Défense explique que la mesure va déboucher sur la fermeture de 600 agences, à environ 1.500, d'ici 2025. Si le groupe n'a pas indiqué l'impact de cette mesure sur l'emploi, il anticipe une réduction nette de sa base de coûts de plus de 350 millions d'euros en 2024 et d'environ 450 millions d'euros en 2025 par rapport à 2019. L'entité combinée entre Société Générale et Crédit du Nord vise par ailleurs une rentabilité des fonds propres normatifs dans le cadre de Bâle 3 d'environ 11% à 11,5% en 2025.

Outre ce rapprochement des deux réseaux de banque de détail, la SocGen compte également accélérer le développement de sa filiale de banque en ligne Boursorama. Celle-ci a désormais pour objectif d'atteindre plus de quatre millions de clients en 2023 et 4,5 millions en 2025, après avoir conquis plus de deux millions de clients en cinq ans. La phase accélérée d'acquisition de nouveaux clients jusqu'en 2023 occasionnera une perte cumulée d'environ 230 millions d'euros sur la période. Mais Boursorama devrait renouer avec les bénéfices en 2024, année pour laquelle le résultat net est attendu à 100 millions d'euros. En 2025, le résultat net devrait atteindre 200 millions d'euros.

Dans un effort sans précédent pour réduire leurs coûts et rendre les opérations de détail rentables, les banques européennes ont annoncé au cours des derniers mois des centaines de fermeture d'agences. Ces fermetures ont été accélérées par la pandémie, qui a renforcé l'utilisation d'Internet par les clients qui cherchent à s'éloigner des lieux publics afin de réduire leur risque d'exposition au virus.

Concernant plus précisément la SocGen, l'année 2020 restera celle des grandes manoeuvres puisqu'outre cette réorganisation de la banque de détail, l'entreprise a également annoncé la restructuration de sa Banque de Financement et d'Investissement afin de réduire le profil de risque des activités de produits structurés crédit et action à l'origine de lourdes pertes ces dernières années. Une évolution qui entrainera la suppression d'environ 640 emplois en France, sans départs contraints.

La banque dirigée par Frédéric Oudéa cherche également un repreneur pour Lyxor, sa filiale de gestion d'actifs. Une cession du troisième acteur européen de la fourniture de fonds indiciels cotés (ETF) qui pourrait rapporter entre 500 et 700 ME. Enfin, la SocGen a procédé au coeur de l'été à une vaste réorganisation de sa direction générale avec le départ de deux directeurs généraux délégués.

©2020-2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !