»
»
»
»
Consultation
Cotation du 18/04/2019 à 17h37 Societe Generale +0,05% 29,015€
  • GLE - FR0000130809
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Conserver
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Société Générale confirme la suppression d'environ 1.600 postes, dont 750 en France

Société Générale confirme la suppression d'environ 1.600 postes, dont 750 en France
Société Générale confirme la suppression d'environ 1.600 postes, dont 750 en France
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Société Générale dévoile d'importantes mesures stratégiques afin d'améliorer la rentabilité structurelle de ses activités, notamment dans sa banque d'investissement. Une réorganisation qui devrait déboucher sur la suppression de près de 1.600 postes dans le monde, dont environ 750 en France. Dans l'Hexagone, ces suppressions se feraient dans le cadre du renouvellement de l'accord emploi signé avec l'ensemble des partenaires sociaux, grâce à la mobilité interne et des départs naturels et, pour certains périmètres, dans le cadre d'un plan de départ volontaire. A l'international, ces suppressions se feraient dans le cadre des réglementations applicables localement et des pratiques de place.

Vers une fermeture de la filiale de trading pour compte propre

Dans les activités de Marché, la Banque souhaite privilégier les solutions d'investissement et de financement, en s'appuyant sur son leadership en dérivés actions et produits structurés. Elle envisage d'arrêter l'activité de matières premières de gré à gré (OTC) et de fermer sa filiale de trading pour compte propre. La Banque souhaite également réorganiser et recentrer ses activités de flux (cash et dérivés flux) notamment dans les métiers Taux, Crédit, Changes et Prime Services pour les rendre plus profitables.

Mieux concentrer l'utilisation des ressources

Dans les activités de Financement et Conseil, la Socgen compte renforcer l'alignement de ses équipes et de ses offres afin de poursuivre son plan de croissance. Ainsi, deux Business Units seraient regroupées en une seule, incluant les activités de relation clients et la banque d'investissement ainsi que les activités de financement. Cette nouvelle entité permettrait d'optimiser le portefeuille de clients et les présences géographiques de la Banque, en s'appuyant sur la force de son coverage et son leadership en financements structurés. En ce qui concerne la Gestion d'Actifs et Banque Privée ainsi que le Métier Titres, des mesures seraient également mises en oeuvre afin de mieux concentrer l'utilisation de ressources sur les franchises coeur, et réduire les coûts.

Les activités supports de ces métiers ainsi que les Directions Centrales du Groupe devraient également s'adapter pour intégrer l'ensemble des ajustements et améliorer leur efficacité opérationnelle. En particulier, les fonctions Opérations et IT dédiées envisagent d'accélérer leur transformation digitale dans le cadre de la stratégie de plate-forme des métiers de Banque de Grande Clientèle et Solutions Investisseurs.

Simplification de l'organisation du siège des activités de Banque de Détail et Services Financiers Internationaux

Ce modèle plus concentré renforcerait la cohérence et le positionnement stratégique du groupe, qui souhaite également simplifier l'organisation du siège des activités de Banque de Détail et Services Financiers Internationaux tenant compte de la réduction de son périmètre suite aux récentes cessions, en rationalisant et en intégrant les services mutualisés dédiés aux Business Units de banque de détail à l'international (Europe, Russie et Afrique, Bassin Méditerranéen et Outre-Mer) afin de renforcer leur agilité et leur efficacité opérationnelle.

Un plan de 500 ME annoncé en début d'année

L'établissement financier avait annoncé, début février, un nouveau plan de réduction de coûts de 500 millions d'euros dans sa banque d'investissement et une évaluation de ses activités les moins rentables. La SocGen emploie 148.000 personnes dans le monde, dont environ 20.000 dans sa BFI. Si la banque a maintenu son objectif d'un ratio de solvabilité 'common equity tier one' de 12% en 2020, le marché doute de sa capacité à générer suffisamment de capital pour répondre aux exigences des autorités de régulation qui depuis la crise de 2008 n'ont pas cessé de durcir les réglementations bancaires.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com