»
»
»
Consultation
Cotation du 24/05/2018 à 17h35 Societe Generale -0,49% 41,030€
  • GLE - FR0000130809
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Conserver
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Société Générale : "ce début d'année a été assez étrange" (F. Oudéa)

Société Générale : 'ce début d'année a été assez étrange' (F. Oudéa)
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Parcours difficile depuis vendredi pour le titre Société Générale qui, après avoir chuté de plus de 5% vendredi, recule encore de 1% à 41,14 euros ce lundi en matinée. La faute à des résultats trimestriels décevants, notamment.

Dans un entretien aux 'Echos', le DG, Frédéric Oudéa, se félicite de performances commerciales "très solides dans la plupart des métiers. Dans la banque de détail en France, par exemple, notre activité est conforme à nos attentes."

Les activités BFI (Banque de financement et d'investissement) sont en revanche à la peine et le dirigeant reconnait une situation "contrastée, du fait de la baisse enregistrée sur les activités de marché, en particulier dans les produits structurés". "Ce début d'année a été assez étrange", ajoute-t-il, notant que "les flux actions ont été très dynamiques aux Etats-Unis, sur fond de volatilité accrue et d'impact de la réforme fiscale. A l'inverse, l'Europe est plus en retrait, et a probablement subi en début d'année les effets négatifs de la réforme MiFID."

Concernant les litiges en cours aux Etats-Unis, Frédéric Oudéa évoque des discussions "très actives avec toutes les autorités impliquées, principalement américaines, pour aboutir à la résolution des deux litiges sur les indices Libor et le fonds souverain LIA. Cela devrait être le cas dans les quelques jours ou semaines à venir", le dirigeant mentionnant que le calendrier s'accélère et que les enjeux financiers de ces litiges sont "en ligne" avec le provisionnement de 1 milliard d'euros déjà passé pour ces deux affaires.

Réagissant aux résultats trimestriels de l'établissement, ressortis en-dessous des attentes, Morgan Stanley est passé de "surpondérer" à "pondération en ligne" sur le dossier, pour un objectif abaissé de 55 à 49,30 euros. Crédit Suisse est encore plus pessimisme en retenant, dans une note d'analyse parue ce jour, un nouveau cours cible de 42 euros, soit deux euros de moins que sa valorisation précédente. L'intermédiaire helvétique maintient au passage son opinion "sous-performance" sur Société Gérénale.

Le dirigeant se dit lui "confiant dans le fait que la Société Générale va continuer à renforcer ses positions dans ses différents métiers au cours des prochains mois."

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Société Générale : "ce début d'année a été assez étrange" (F. Oudéa)

Partenaires de Boursier.com