»
»
»
»
Consultation
Cotation du 13/11/2018 à 17h35 Societe Generale +1,37% 33,660€
  • GLE - FR0000130809
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Société Générale : accord en vue sur la violation d'embargos US

Société Générale : accord en vue sur la violation d'embargos US
Société Générale : accord en vue sur la violation d'embargos US
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Société Générale a indiqué lundi soir être entrée dans "une phase de discussions plus actives" avec la justice américaine dans le dossier du litige concernant la violation d'embargos américains. La banque française espère trouver un accord pour "mettre un terme à ce dossier dans les prochaines semaines", a-t-elle précisé dans un communiqué.

Une amende attendue autour de 1,1 MdE

Le litige, lié à des transactions réalisées en dollars impliquant des pays sous sanctions américaines, a fait l'objet d'une provision d'environ 1,1 milliard d'euros dans les comptes de Société générale, une enveloppe incluse dans la provision pour litiges s'élevant au total à 1,43 milliard d'euros, a précisé la banque dans son communiqué.

A ce stade, Société Générale a précisé s'attendre à ce que le montant des amendes dans cette affaire soit presque intégralement couvert par la provision pour litiges allouée à ce dossier, soit 1,1 MdE.

Pus de 2 milliards d'euros d'amendes déjà versés depuis la mi-2017

Début juin, Société Générale avait déjà soldé deux autres litiges avec les autorités américaines et françaises, acceptant de verser 1,3 milliard de dollars (environ 1,1 MdE) dans le cadre de deux dossiers, celui du Libor et de transactions financières avec la Libye.

L'affaire de manipulation du taux interbancaire Libor avait aussi entraîné, sous la pression de la justice américaine, la démission du numéro 2 du groupe, Didier Valet. Dans le dossier libyen, Société générale était accusée d'avoir eu recours entre 2005 et 2009 à des intermédiaires et d'avoir versé des commissions s'apparentant à des pots-de-vin pour placer des produits financiers complexes dans le pays.

A la mi-2017, "Socgen" avait déjà versé 963 millions d'euros pour régler un autre litige avec le fonds souverain libyen LIA (Libyan Investment Authority).

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com