Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 30/07/2020 à 16h55 Société Française de Casinos (ex La Tete dans les Nuages) 0,00% 1,620€
  • SFCA - FR0010209809
  •   SRD
  • PEA
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Société Française de Casinos : préserve un résultat net à l'équilibre au 1er semestre

Société Française de Casinos : préserve un résultat net à l'équilibre au 1er semestre
Société Française de Casinos : préserve un résultat net à l'équilibre au 1er semestre
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les comptes consolidés semestriels (du 1er novembre 2019 au 30 avril 2020) de Société Française de Casinos (SFC) sont le reflet de l'activité des 4 casinos exploités par le Groupe, à Gruissan, Châtel-Guyon, Port la Nouvelle et Collioure. Les comptes ne sont pas comparables dans la mesure où le casino de Capvern (chiffre d'affaires au S1 2018-2019 de 2,3 ME et Ebitda de 0,5 ME), cédé en 2019, était consolidé au 1er semestre 2018-2019.

Le 1er semestre 2019-2020 a été marqué par la fermeture à partir du 15 mars de l'ensemble des casinos par décret gouvernemental dans le cadre de la lutte contre la pandémie Covid-19. Le Groupe enregistrait une croissance à périmètre comparable de +14,3%, avant cet arrêt brutal d'activité.

Au 1er semestre, Société Française de Casinos a enregistré un chiffre d'affaires consolidé de 7,4 ME (9 ME au 1er semestre 2018-2019 à périmètre comparable (hors Capvern qui était consolidé au S1 2018-2019 et qui avait contribué pour 2,3 ME). Le chiffre d'affaires de 7,4 ME enregistré sur le 1er semestre 2019-2020 a été réalisé uniquement entre le 1er novembre 2019 et le 14 mars 2020 (soit sur 4,5 mois au lieu de 6 mois), date de la fermeture des casinos en France par décret gouvernemental dans le cadre de la lutte contre la pandémie Covid-19. Les casinos ont rouvert seulement le 2 juin 2020.

Dans ce contexte inédit, le Groupe a limité dans la mesure du possible ses coûts pendant la période de fermeture des casinos. L'Ebitda semestriel 2019-2020 ressort à 1 ME, très proche de celui du 1er semestre 2018-2019 à périmètre comparable (1,1 ME au S1 2018-2019 hors Capvern). Cette résilience s'explique par la bonne contribution des 4,5 premiers mois du semestre, par la bonne gestion des coûts après le 14 mars et par l'impact positif de 0,3 ME sur cet agrégat de l'application de la norme IFRS 16 - contrats de location.

Le résultat opérationnel courant reste bénéficiaire à hauteur de 0,1 ME (0,4 ME au 1er semestre 2018-2019 à périmètre comparable, hors Capvern). L'impact IFRS 16 est négligeable sur cet indicateur. Le résultat opérationnel ressort également à +0,1 ME en l'absence de charges non courantes significatives.

Après comptabilisation des charges financières et de l'impôt, le résultat net part du groupe est à l'équilibre sur le semestre.

Obtention d'un PGE

Les capitaux propres consolidés du Groupe au 30 avril restent stables par rapport à la clôture de l'exercice précédent, à 23,3 ME. Le Groupe enregistre une bonne conversion en cash de son Ebitda grâce notamment au bon contrôle du Besoin en Fonds de Roulement. Les flux générés par l'activité ressortent à 0,9 ME. Ils autofinancent les investissements nets du semestre qui s'élèvent à 0,6 ME.

La trésorerie disponible progresse à 4,2 ME. L'endettement financier brut ressort à 7,6 ME, intégrant 3,4 ME de dettes locatives sans impact sur la trésorerie. Sans cet aspect comptable, l'endettement financier brut serait stable à 4,2 ME par rapport au 31 octobre 2019. L'endettement net post IFRS 16 ressort à 3,4 ME et serait nul hors IFRS 16.

Post clôture semestrielle, le Groupe a obtenu un Prêt Garanti par l'Etat (PGE) de 2 ME auprès d'un partenaire bancaire, ce qui renforce la trésorerie à des conditions attractives. SFC dispose ainsi d'une structure financière saine et solide qui lui permet d'évoluer dans ce contexte inédit avec confiance et sérénité, commente le management.

Perspectives

Les casinos du Groupe, tous situés en zone verte, ont rouvert le 2 juin avec une activité limitée dans un premier temps aux machines à sous et aux jeux électroniques dans le respect des règles sanitaires strictes. Les activités de restauration ont rouvert une semaine plus tard, suivies le 22 juin par les jeux de tables traditionnels.

Les premiers retours de fréquentation et de consommation depuis la réouverture sont encourageants, avec un niveau d'activité en progression par rapport à la même période de l'exercice précédent.

Le Groupe continue de veiller à limiter ses coûts et ses sorties de trésorerie pendant cette période de fermeture et de redémarrage. L'évolution de la pandémie dans les prochains mois conditionnera en partie le niveau d'activité de la fin de l'exercice.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Actualités Société Française de Casinos (ex La Tete dans les Nuages)

Plus d'actualités