»
»
»
»
Consultation
Cotation du 18/04/2019 à 16h30 Société Française de Casinos (ex La Tete dans les Nuages) -3,00% 1,940€
  • SFCA - FR0010209809
  •   SRD
  • PEA
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Société Française de Casinos : en perte de 1,2 ME en 2018

Société Française de Casinos : en perte de 1,2 ME en 2018
Société Française de Casinos : en perte de 1,2 ME en 2018
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Société Française de Casinos a enregistré un chiffre d'affaires consolidé de 24,5 millions d'euros en croissance de 4% à périmètre comparable, hors contribution du casino de Chamonix-Mont-Blanc qui avait généré un chiffre d'affaires de 3 ME en 2016-2017.

Cette évolution s'appuie notamment sur la bonne performance réalisée par les casinos de Châtel-Guyon (+8%) et de Capvern (+18%) grâce aux différentes actions et investissements menés par le Groupe. Les casinos de Collioure, Gruissan et Port la Nouvelle affichent tous un niveau très proche de celui réalisé lors de l'exercice précédent.

Le Produit Net des Jeux (PNJ) ressort à 13 ME (12,7 ME à périmètre constant), soit une hausse de 3%. Le Hors-jeux contribue pour 2,9 ME.

L'Ebitda 2017-2018 ressort à 2,3 ME, quasi stable par rapport à l'exercice précédent en publié (-6,6% à périmètre comparable). Le résultat opérationnel courant est bénéficiaire à hauteur de 0,73 ME (0,65 ME en publié). Il est en baisse de -0,19 ME à périmètre comparable (hors Chamonix Mont-Blanc qui était un casino déficitaire). Le résultat opérationnel est en perte de 0,73 ME en raison de la comptabilisation d'une provision de 1,4 ME au titre d'un litige avec le Groupe Partouche (activation d'une garantie hypothécaire sur les murs du casino de Chatel Guyon en garantie du paiement d'une créance fixée à 2,8 ME par le demandeur). Le Groupe a fait appel d'une décision judiciaire favorable au Groupe Partouche en mars 2019.

Le résultat net part du groupe ressort à -1,2 ME.

Structure financière

Les capitaux propres consolidés du Groupe s'élèvent à 18,5 ME au 31 octobre 2018. Les flux de trésorerie générés par l'activité (2,3 ME) ont couvert les investissements nets de l'exercice (2,1 ME dont 1,8 ME de nouvelles machines à sous). L'endettement financier net consolidé s'élève à 6,4 ME à la clôture de l'exercice. La trésorerie disponible au 31 octobre 2018 ressortait à 0,9 ME.

Le Groupe devrait très prochainement encaisser un montant de 2,8 ME au titre de la cession de sa participation dans la société SFBC, et être ainsi en mesure de faire face sereinement à ses prochaines échéances financières, en particulier le paiement de la prochaine annuité de son plan de continuation fixée à 1,8 ME fin juillet 2019.

Perspectives : poursuite du désendettement

Le Groupe entend en 2018-2019 se concentrer sur l'optimisation des performances opérationnelles des 5 casinos exploités, en poursuivant ses actions pour faire progresser les revenus tout en maintenant une forte rigueur dans la gestion des charges.

Par ailleurs, le projet complexe d'ouverture du casino de Bagnères de Luchon est aujourd'hui abandonné. Le dossier d'ouverture pour le casino de Lamalou-les-Bains suit en revanche son cours avec une décision attendue avant l'été 2019.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Actualités Société Française de Casinos (ex La Tete dans les Nuages)

Plus d'actualités

Partenaires de Boursier.com