»
»
»
»
Consultation
Cotation du 13/02/2019 à 17h10 Société Française de Casinos (ex La Tete dans les Nuages) 0,00% 2,240€
  • SFCA - FR0010209809
  •   SRD
  • PEA
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Société Française de Casinos : comptes semestriels en forte progression

Société Française de Casinos : comptes semestriels en forte progression
Société Française de Casinos : comptes semestriels en forte progression
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le groupe Société Française de Casinos publie des comptes semestriels 2016-2017 en forte progression, "démontrant sa capacité à redynamiser et à améliorer les indicateurs de gestion opérationnelle des casinos intégrés au Groupe". 9 casinos ont été exploités pleinement sur ce semestre, contre 7 au premier semestre de l'exercice précédent (dont 3 l'étaient partiellement : Chamonix et Port Leucate sur 3 mois et Briançon sur 1 mois).

Activité S1 2016-2017 : accélération de la croissance

Le chiffre d'affaires semestriel consolidé ressort à 12,3 ME, en hausse de 25,4%. En ajusté (intégrant la contribution des casinos de Port-Leucate, de Briançon et de Carnac), ce dernier ressort à 18,2 ME, soit une croissance de 67,9%, dont +4,4% de croissance organique.

Cette dynamique interne, supérieure à la tendance constatée en moyenne sur le marché, valide le savoir-faire du Groupe pour renforcer l'attractivité de ses établissements. Ceci est illustré par exemple par l'organisation de la Nuit de la Chance le 31 mars de manière simultanée dans l'ensemble des casinos du Groupe qui a permis de renforcer significativement la notoriété des casinos. De nouvelles machines ont été installées au cours du semestre avec succès.

Le PNJ ajusté ressort à 11,3 ME en hausse de 77,1% (+4,0% en organique). Le chiffre d'affaires hors-jeux en ajusté est de 1,7 ME, soit +26,4% (+8,1% en organique).

Résultats semestriels 2016-2017

L'EBITDA ajusté semestriel progresse de 161% à 2,4 ME. Ce niveau est supérieur à celui réalisé l'an dernier sur l'ensemble de l'exercice, illustrant parfaitement le succès du changement de dimension du Groupe. Cette évolution spectaculaire s'appuie sur une bonne gestion pour l'ensemble des établissements qui ont tous contribué positivement à cet indicateur, à l'exception de Chamonix qui est à l'équilibre.
Le résultat opérationnel ajusté, qui ne comprend pas cette année de charges significatives non courantes, ressort à 0,8 ME à comparer à une perte opérationnelle de -0,8 ME au premier semestre de l'exercice précèdent (cette dernière avait toutefois été compensée par un profit financier exceptionnel net de 1,1 ME).

Au final, après comptabilisation des charges financières (0,1 ME) et de l'impôt, le résultat net part du Groupe ajusté semestriel s'établit à 0,4 ME contre 0,3 ME lors de l'exercice précédent.

Situation financière bien contrôlée

Les capitaux propres consolidés du Groupe s'élèvent à 19,2 ME au 30 avril 2017.
Les flux de trésorerie générés par l'activité sur le semestre se sont élevés à 2,1 ME, permettant d'autofinancer les investissements nets du semestre qui ressortent à 1,8 ME.
L'endettement financier net consolidé s'établit à 6,3 ME. Il intègre les passifs échelonnés de la Société Française de casinos et du casino de Collioure pour un montant actualisé de 7,4 ME. Le remboursement du passif échelonné de SFC a été modifié suite à l'approbation du Tribunal de Commerce de Paris en date du 9 mars 2017 et s'étale désormais jusqu'en 2020 selon les annuités suivantes (10% en 2017, 20% en 2018, 25% en 2019, 15% en 2020). L'échéance de 2016 portant sur un montant de 0,5 ME a été payée le 11 mars 2017 et celle de 2017 pour 0,7 ME, le 20 juillet dernier.

La trésorerie disponible au 30 avril ressort à 1,7 ME. Associée à la capacité bénéficiaire du Groupe, elle couvre largement les échéances financières les plus proches et permet de poursuivre les investissements de croissance dans de bonnes conditions.

Perspectives : Poursuite de la croissance

Le Groupe entend confirmer au second semestre la bonne orientation enregistrée sur les six premiers mois de l'exercice. Les investissements réalisés sur les machines à sous de nouvelle génération se poursuivent avec par exemple l'installation de nouvelles machines et de nouveaux espaces à Capvern et Port Leucate.

Sur le plan de la rentabilité, le Groupe continuera à tirer parti des économies d'échelle liées à son changement de taille et poursuivra sa maitrise rigoureuse des coûts.
Le casino de Bagnères-de-Luchon est dans l'attente de son autorisation de jeux, l'enquête publique venant de se terminer. L'ouverture est prévue en juin 2018.
Le Groupe reste également en veille active sur la reprise ou le rachat de nouveaux établissements en France et à l'étranger, afin de poursuivre son expansion...

©2017-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Actualités Société Française de Casinos (ex La Tete dans les Nuages)

Plus d'actualités

Partenaires de Boursier.com