»
»
»
»
Consultation
Cotation du 22/06/2018 à 16h58 SES-imagotag -2,35% 29,100€

SES-imagotag : un objectif de chiffre d'affaires 2022 de 800 ME

SES-imagotag : un objectif de chiffre d'affaires 2022 de 800 ME
Crédit photo © SES

(Boursier.com) — SES-imagotag présente son plan stratégique à 5 ans, 'VUSION 2022', visant à consolider son leadership sur le marché de la digitalisation du commerce physique (Retail IoT) avec un objectif de chiffre d'affaires 2022 de 800 ME.

Suite à la récente prise de participation majoritaire de son nouveau partenaire BOE, leader mondial des écrans à semi-conducteurs et fournisseur de technologies IoT, SES-imagotag présente son plan stratégique pour répondre aux grandes tendances du marché et aux défis auxquels fait face la grande distribution.

Le principal pilier du plan à cinq ans VUSION 2022 repose sur la convergence omnicanale (O2O), qui va déclencher une vague de transformation numérique de grande ampleur au sein du commerce mondial. "Amazon, Alibaba et JD.com, géants de l'e-commerce, investissent massivement dans le commerce physique, démontrant que l'avenir du commerce est omnicanal. La Chine est à la pointe de cette révolution digitale", précise SES-imagotag.

Les magasins physiques resteront au coeur du commerce omnicanal de demain mais ils doivent mettre à profit les technologies digitales, devenir plus efficaces et améliorer l'expérience client. La digitalisation va redynamiser ces actifs physiques sous-évalués et en faire des environnements connectés, interactifs, fortement automatisés et pilotés par la data.

Les étiquettes intelligentes, conjuguées aux capteurs, à la reconnaissance d'image et à l'analyse de données, "seront le socle technologique du magasin omnicanal".

Depuis le début de la décennie, le marché mondial des étiquettes digitales a décollé et a été multiplié par quatre, atteignant plus de 400 M$. Cette croissance a été en grande partie tirée par SES-imagotag qui a augmenté sa part de marché et son leadership mondial. Au cours de cette période et grâce à des innovations technologiques majeures, les étiquettes électroniques ont investi nombre de nouvelles régions géographiques et de nouveaux segments de marché (commerce alimentaire et non alimentaire).

Cet essor est, dans une large mesure, dû à la réponse que les nouvelles générations d'étiquettes digitales ont su apporter à des exigences commerciales élevées.

Aujourd'hui, avec environ 200 distributeurs dans le monde, la base clients de SES-imagotag couvre 10% du Top 2000 de la distribution mondiale. Au sein de cette base, le taux de conversion des pilotes en déploiements est d'environ 30%. "La majeure partie de la croissance du marché est donc à venir", estime le groupe.

Cependant, l'accélération de l'acquisition de nouveaux clients par SES-imagotag (plus de 70 au cours des dix-huit derniers mois) montre que la situation change rapidement. Le commerce physique est confronté à un accroissement des coûts de main-d'oeuvre et de la fréquence des changements de prix, ainsi qu'aux défis de la convergence omnicanale. À moins de recourir aux technologies digitales / IoT pour relever ces défis, l'accroissement inévitable des effectifs en magasin continuera à peser sur la rentabilité des magasins physiques.

La vision partagée de BOE et SES-imagotag, est que les étiquettes intelligentes seront le socle technologique digital permettant plus d'automatisation, de connectivité clients et un moteur de la convergence omnicanale.

Le nouveau plan à 5 ans de SES-imagotag, élaboré en partenariat avec son principal actionnaire BOE Technology Group, vise à développer la première plateforme 'Retail IoT' mondiale et à accélérer la digitalisation du commerce physique par un accroissement de la valeur ajoutée, la compétitivité et le ROI des étiquettes intelligentes. Le plan VUSION 2022 a été conçu autour de ces différents axes.

Il s'agit d'accroître la valeur ajoutée en matière d'automatisation des processus magasins et de communication client, mais aussi d'améliorer la compétitivité grâce à l'alliance avec BOE.

Les améliorations technologiques ont permis de répondre aux attentes des commerçants en matière d'affichage et de développer le marché mais ont également entrainé une hausse du coût des étiquettes de génération récente, faisant pression sur leur ROI. C'est pourquoi, en parallèle des efforts d'accroissement de valeur ajoutée évoqués précédemment, l'autre priorité stratégique de SES-imagotag en collaboration étroite avec BOE est d'abaisser les coûts de production pour améliorer le ROI des étiquettes digitales et en accélérer l'adoption. L'objectif est de démocratiser l'accès à la gamme VUSION, répondant ainsi parfaitement aux attentes des consommateurs, des commerçants et des marques, et offrant plus de potentiel d'usage à des fins marketing et publicitaires.

Afin de réaliser cet objectif BOE construit, en étroite coopération avec SES-imagotag, "la plus grande usine intégrée d'étiquettes digitales", dont la montée en puissance est attendue dans le courant de l'année 2018 pour atteindre à terme des niveaux de compétitivité sans précédent.

Cet effort de compétitivité ne s'arrête pas à l'industriel mais participe d'une approche holistique de réduction drastique du coût total de possession (TCO) intégrant également la recherche de l'infrastructure radio la plus légère et 'plug & play' possible, la réduction des coûts informatiques grâce au cloud, l'amélioration de la qualité hardware pour maximiser la durée d'amortissement, des services de maintenance préventive optimisée, etc.

L'objectif est une réduction drastique du coût total de possession de nature à déclencher une accélération du marché.

En accélérant le ROI de la solution VUSION, SES-imagotag anticipe une accélération de l'adoption dans tous les segments de marché alimentaires et non alimentaires (cosmétique, grands magasins, proximité, pharmacies, habitat, luxe, électronique grand public, etc.). Le groupe poursuit également son expansion hors d'Europe et notamment en Chine, grâce à son alliance avec BOE. BOE et SES-imagotag intensifient leurs efforts pour bâtir sur ce marché majeur une position de leadership incontesté. La contribution de la Chine et du Japon (marché également ouvert récemment grâce au partenariat avec Panasonic) constituent les principales additions de périmètre géographique entre les plans Leapfrog 20 et VUSION 22.

Sur les cinq prochaines années, SES-imagotag ambitionne d'augmenter sa couverture de marché à 20% du Top 2000 de la distribution mondiale, contre 10% aujourd'hui, d'améliorer son taux de conversion des pilotes en déploiement, d'environ 30% aujourd'hui à plus de 50%, et d'augmenter le nombre des grands contrats de déploiement accéléré (ARO).

Le chiffre d'affaires devrait atteindre 800 ME en 2022, 50% en Europe et 50% en Asie-Pacific et Amériques. L'objectif initial du plan Leapfrog est réitéré à 400-500 ME à l'horizon 2020.

La part du chiffre d'affaires réalisé sur les logiciels, data et services devrait dépasser 20% du total (vs. 10% aujourd'hui) améliorant le taux de marge brute.

L'objectif de marge EBITDA devrait atteindre 20% du chiffre d'affaires en 2022 (15% en 2020), grâce à l'effet de levier opérationnel et à l'augmentation de la marge brute liée à la part plus importante des revenus logiciels et services.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

SES-imagotag : un objectif de chiffre d'affaires 2022 de 800 ME

Partenaires de Boursier.com