»
»
»
»
Consultation
Cotation du 26/06/2019 à 17h35 STMicroelectronics +1,85% 15,150€
  • STM - NL0000226223
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Semi-conducteurs : le secteur décroche après la décision américaine sur Huawei

Semi-conducteurs : le secteur décroche après la décision américaine sur Huawei
Semi-conducteurs : le secteur décroche après la décision américaine sur Huawei
Crédit photo © Société Soitec / Christian Morel

(Boursier.com) — Le secteur des semi-conducteurs, mais aussi l'ensemble du compartiment technologique, ont plombé l'ambiance en Europe et aux Etats-Unis en ce début de semaine à l'image de STMicroelectronics et de Soitec qui ont décroché respectivement de 9% et 7,5% à Paris.

Plus globalement, l'indice Stoxx 600 Technologique a perdu 2,9%, tandis qu'à New York, l'indice Nasdaq composite a perdu 1,46% en clôture et que le SOX, l'indice des semi-conducteurs de Philadelphie, a abandonné 4%.

La décision de Washington de placer Huawei Technologies sur une liste noire rend presque impossible pour le géant chinois l'achat de produits fabriqués aux Etats-Unis et fait craindre une nouvelle escalade des tensions sur le front commercial et technologique sino-américain.

Réagissant à ce décret, Huawei a déclaré lundi qu'il allait continuer à fournir des mises à jour et des services après-vente à tous les smartphones et tablettes de ses marques Huawei et Honor : "Huawei continuera à fournir des mises à jour de sécurité et des services après-vente à tous les smartphones et tablettes Huawei et Honor actuels, dont ceux déjà vendus et ceux en stock dans le monde".

Selon les informations de 'Reuters', Google ne fournira plus de logiciels, de matériel informatique et de service technique à Huawei à l'exception des services disponibles en open source. Huawei, qui utilise le système d'exploitation Android de Google, est le deuxième fabricant mondial de smartphones derrière Samsung Electronics et devant Apple (-3,1%). Avec la décision de l'administration Trump, les investisseurs craignent désormais que la liste des fournisseurs contraints d'arrêter leurs approvisionnements au géant chinois ne s'allonge rapidement.

Aux Etats-Unis, la séance est compliquée pour les fabricants de puces, dont Qualcomm (-6%), Broadcom (-6%), Intel (-2,9%), AMD (-2,9%), Nvidia (-3%), Xilinx (-3,5%), Lumentum (-4%) ou encore Micron Technology (-3,9%). Selon 'Bloomberg', Qualcomm, Xilinx et Broadcom ont informé leurs employés qu'ils cessaient de fournir des composants et des logiciels sensibles à Huawei. Ce dernier se préparait à une telle décision américaine depuis la mi-2018. Selon les sources de l'agence, l'entreprise a accumulé depuis plusieurs mois de nombreux composants afin de faire face à la situation tout en développant ses propres pièces.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com