»
»
»
»
Consultation
Cotation du 16/11/2018 à 17h35 Scor SE +0,89% 42,870€
  • SCR - FR0010411983
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Conserver
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Scor flambe avec l'offre de Covéa... et les rumeurs

Scor flambe avec l'offre de Covéa... et les rumeurs
Scor flambe avec l'offre de Covéa... et les rumeurs
Crédit photo © Scor / Nathalie Oundjian

(Boursier.com) — Scor grimpe finalement de 9,5% ce soir à 38,83 euros, dans un volume représentant 1,3% du capital ! L'assureur Covéa, connu notamment pour ses marques MAAF, MMA et GMF, et par ailleurs premier actionnaire du groupe Scor avec plus de 8,2% du capital, a déclaré avoir adressé une proposition de rapprochement le 24 août dernier à la direction du réassureur. Covéa a pris acte du refus de Scor d'entrer en négociations en vue d'un rapprochement, présenté comme amical, par le biais d'une offre publique en numéraire proposée à un prix de 43 euros par titre Scor. Ainsi, le conseil d'administration de Scor a repoussé la proposition, qui visait 100% de son capital. Covéa entendait financer le 'deal' par endettement et ressources propres.

Covéa retire son projet de rapprochement... mais reste intéressé

Le conseil d'administration de Scor s'est tenu le 30 août et a refusé d'entrer en discussion avec Covéa en vue de la négociation d'un rapprochement sur les bases de sa proposition, explique l'assureur. La décision de Scor conduit au retrait du projet d'offre de Covéa, mais ce dernier conserve son intérêt pour une opération amicale.

Scor confirme la proposition

Scor confirme que Covéa lui a envoyé une lettre proposant d'engager "des discussions relatives à un projet de Covéa visant à acquérir une participation majoritaire dans le capital et les droits de vote de Scor". Les conditions de mise en oeuvre de ce projet décrites dans la lettre de Covéa incluaient notamment la recommandation favorable du Conseil d'administration de Scor et la signature d'un accord de rapprochement accepté par Scor.

Une offre incompatible avec sa stratégie

Le 30 août 2018, le Conseil d'administration de Scor a examiné en détail les termes et conditions de cette proposition non sollicitée et a conclu qu'elle était "fondamentalement incompatible avec la stratégie d'indépendance de Scor, qui est un facteur clé de son développement", et qu'elle remettrait en cause son projet industriel "fortement créateur de valeur". Enfin, selon Scor, la proposition ne reflèterait ni sa valeur intrinsèque ni sa valeur stratégique. Ce projet suscite l'opposition unanime du Comité exécutif de Scor. "Dans ces conditions, tout projet d'offre publique serait réputé hostile", affirme Scor dans un communiqué du jour.

Le Conseil d'administration de Scor a voté à l'unanimité le refus d'engager des discussions avec Covéa. Il a réaffirmé sa totale confiance dans la direction de Scor pour continuer à créer de la valeur. Scor prend enfin acte de la décision de Covéa de retirer sa proposition.

Scor dément discuter avec Partner Re

Scor a communiqué encore ce soir afin de démentir les commentaires de 'BFM Business', selon lesquels le groupe de réassurance discuterait depuis plusieurs mois avec un autre partenaire. Scor oppose un "démenti formel" à cette affirmation, et dit n'avoir eu aucune discussion avec le réassureur des Bermudes Partner Re, ni aucune autre société.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com