Cotation du 22/10/2021 à 17h36 Schneider Electric +0,91% 141,800€

Schneider : pause au sommet

Schneider : pause au sommet
Schneider : pause au sommet
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Schneider consolide proche de ses records boursiers sur les 141 euros ce lundi, alors que le Chiffre d'affaires du groupe est ressorti à 7,2 Milliards d'euros au deuxième trimestre 2021, en croissance organique de +24 % (environ +6% par rapport au deuxième trimestre 2019). Le Chiffre d'affaires du groupe est de 13,8 milliards d'euros au premier semestre 2021, en croissance organique de +19% (environ +6% par rapport au premier semestre 2019).

La Marge brute s'est inscrite à 5,7 Milliards d'euros, au plus haut niveau historique au premier semestre, à 41,4%. L'EBITA ajusté est de 2,4 Milliards d'euros, soit une marge d'EBITA ajusté de 17,1%, en progression organique de +350 points de base, soit deux records pour le premier semestre...
Le résultat net ajusté s'est établi de 1,6 Milliard d'euros, en hausse de +63%, record absolu au premier semestre. La génération de cash-flow libre (record elle aussi) s'est inscrite à 1,1 Milliard d'euros malgré le besoin en fonds de roulement.

Objectif 2021 relevé

Le Groupe Schneider a relevé son objectif (en supposant qu'il n'y ait pas de nouvelle détérioration liée au COVID-19 entraînant des perturbations économiques importantes) comme suit :
Une croissance organique de l'EBITA ajusté 2021 comprise entre +19% et +24% (contre +14% à +20% précédemment).
Cette performance découlerait de la croissance organique du chiffre d'affaires combinée à l'amélioration de la marge :
-Croissance organique du chiffre d'affaires comprise entre +11% et +13% (contre +8% à +11% précédemment)
-Croissance organique de la marge d'EBITA ajusté comprise entre +120 points de base et +150 points de base (contre +90 points de base et +130 points de base).
Cela implique une marge d'EBITA ajusté comprise entre environ 16,9% et 17,2% (incluant un effet de périmètre comprenant les transactions clôturées à ce jour et les effets de change sur la base des estimations actuelles).

Parmi les dernières notes de brokers, le Crédit Suisse est toujours à l'achat et a remonté son objectif de cours de 155 à 160 euros, tandis que JP Morgan a réhaussé le sien de 145 à 160 euros. La Deutsche Bank a aussi ajusté son curseur de 130 à 135 euros.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !