Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 14/06/2021 à 13h52 Schneider Electric -0,38% 129,640€

Schneider Electric : un début d'année canon

Schneider Electric : un début d'année canon
Schneider Electric : un début d'année canon
Crédit photo © Schneider

(Boursier.com) — Dans le sillage du marché, Schneider Electric réduit ses gains à environ 0,7% après avoir progressé de 3% en début de séance, sur un nouveau plus haut historique. Le groupe industriel a rehaussé ses objectifs 2021 à la faveur du bond de son chiffre d'affaires au premier trimestre dans un contexte de forte demande. Sur les trois premiers mois de l'année, les revenus ont grimpé de 11,9% et de 13,5% en données organiques, à 6,53 milliards d'euros.

Le spécialiste des produits de gestion de l'énergie et des automatismes industriels prévoit désormais une croissance organique de son Ebita ajusté entre 14% et 20% cette année, contre +9% à +15% attendu auparavant. La croissance organique du chiffre d'affaires devrait être comprise entre 8% et 11%, contre un précédent objectif de 5% à 8%, et la marge d'Ebita ajusté devrait ressortir entre 16,7% et 17,1% alors que le groupe prévoyait auparavant un taux d'environ 16,1% à 16,5%.

Un excellent début d'année pour Oddo BHF. Le broker, à 'surperformer' sur le titre, estime que le groupe présente des atouts clés en sortie de crise, parmi lesquels une dynamique de gains de parts de marché, une poursuite de l'amélioration de la marge d'EBIT ajusté (+130 pb sur 2021/22e), une forte génération de FCF (avec 3,2 MdsE attendus en moyenne sur 2020/22e) et une stratégie reposant sur la digitalisation (environ 40% du CA en produits, solutions et services connectés) et sur l'efficacité énergétique (en faisant un véhicule ESG).

Les résultats du premier trimestre sont solides et devraient soutenir la dynamique du titre, note également RBC ('surperformer'). Les prévisions pour l'année fiscale ont été revues à la hausse et même si le consensus se situait dans la partie supérieure des objectifs précédents, cela laisse présager une augmentation des estimations de bénéfices. L'action n'a que très légèrement surperformé le secteur industriel depuis le début de l'année et continue de bénéficier d'une histoire de forte croissance et de re-rating. Pour Jefferies ('conserver'), la croissance organique des ventes a été "exceptionnelle", avec des résultats supérieurs non seulement dans les deux divisions mais aussi dans toutes les zones géographiques.

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !