Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 14/07/2020 à 17h37 Schneider Electric -1,57% 96,860€
  • SU - FR0000121972
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Schneider Electric : retour d'Assemblée générale

Schneider Electric : retour d'Assemblée générale
Schneider Electric : retour d'Assemblée générale
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — L'Assemblée générale mixte de Schneider Electric SE s'est réunie le 23 avril sous la présidence de Léo Apotheker (Vice-président du Conseil d'administration, Administrateur référent indépendant).
Suite aux mesures de confinement strictes prise par le gouvernement français lié au coronavirus (Covid-19), l'Assemblée générale mixte s'est tenue à huis clos, hors la présence physique des actionnaires. Autour du président, le bureau était réuni au complet avec, un secrétaire de séance et 2 scrutateurs ayant la qualité d'actionnaire.

Réunissant un quorum de 66,38%, en augmentation par rapport à 2019 malgré les conditions très particulières de la réunion, les actionnaires ont adopté l'ensemble des résolutions agréées par le Conseil d'administration et ont ainsi approuvé :
- Les comptes sociaux et consolidés 2019 et la distribution d'un dividende au titre de 2019 de 2,55 euros par action,
- Une nouvelle convention réglementée relative aux conditions de départ du Directeur général délégué Emmanuel Babeau, ainsi que le montant de sa rémunération jusqu'à son départ ;
- Les rémunérations 2019 des dirigeants mandataires sociaux et la politique de rémunération 2020 de Tricoire en qualité de Président directeur général et des membres du Conseil d'administration,
- Le renouvellement des mandats d'administrateur de Léo Apotheker, Mme Cécile Cabanis, Fred Kindle et Willy Kissling,
- La nomination d'une nouvelle administratrice, Mme Jill Lee,
- Le renouvellement des autorisations financières,
- La modification des statuts pour permettre la désignation du second administrateur représentant les salariés par le comité européen et pour refléter les modifications législatives.

L'Assemblée générale a également été l'occasion pour Jean-Pascal Tricoire (Président-directeur général), Emmanuel Babeau (Directeur général délégué en charge des finances et des affaires juridiques) et Léo Apotheker (Vice-président et administrateur référent indépendant), de commenter en direct, aux quelque 320 participants à la retransmission, la stratégie du Groupe, ses résultats en 2019 et ses perspectives, la réaction du Groupe face à la situation du Covid-19, ainsi que les éléments clefs de sa gouvernance.

Stratégie et priorités

Jean-Pascal Tricoire, connecté à distance, a présenté la stratégie et les priorités du Groupe. Il a rappelé la mission de Schneider Electric "Tirer le meilleur de notre énergie et de nos ressources, pour tous, partout et à chaque instant - Life is On". Il a précisé, en cette période de crise sanitaire et économique, combien cette mission est essentielle à la continuité des infrastructures critiques telles que les hôpitaux, l'agro-alimentaire, les centres de données, le traitement des eaux, et à la sécurité des opérateurs, grâce au digital et aux applications de gestion maintenance à distance.

Jean-Pascal Tricoire a également rappelé combien les offres innovantes "Green" et numériques développées par les deux métiers coeur du Groupe, la Gestion de l'énergie et les Automatismes industriels, génèrent plus d'efficacité pour les clients du Groupe et contribuent à leur démarche de développement durable. Il a également insisté sur l'engagement en la matière de Schneider Electric, notamment pour réduire son empreinte carbone, engagement qui fait l'objet d'une large reconnaissance extérieure.

Jean-Pascal Tricoire a ensuite expliqué la quadruple intégration que le Groupe, par ses solutions, fournit à ses clients pour améliorer leur efficacité, en combinant énergie et automatismes, en digitalisant l'intégralité de l'écosystème, des capteurs au cloud grâce à EcoStruxure, en intégrant l'ensemble du cycle de vie des opérations depuis la conception jusqu'à la maintenance et enfin, en connectant l'ensemble des sites des clients, dans une approche intégrée.

L'ensemble de cette stratégie s'est traduite par une performance financière et extra-financière record en 2019, permettant à Schneider Electric d'aborder la crise du Covid-19 avec des fondamentaux solides construits depuis de nombreuses années, grâce à un modèle intégré, multi local, partenarial et décentralisé. Dans cette crise, la première priorité du Groupe est de veiller sur la santé et la sécurité de ses collaborateurs, clients et partenaires mais également de satisfaire les besoins des clients. Pour cela Schneider Electric bénéficie de l'organisation de sa Supply Chain globale et de ses services pour assurer continuité et flexibilité de l'activité.

Jean-Pascal Tricoire a consacré une partie de sa présentation au "Tomorrow Rising Fund", fonds créé par la Fondation Schneider Electric et dédié à la lutte contre le Covid-19. Ce fonds financera des actions d'urgence et de reconstruction à plus long terme en lien avec le Covid-19, et ce dans l'ensemble des territoires sur lesquels Schneider Electric opère.

1er trimestre difficile

Emmanuel Babeau a détaillé la très bonne performance 2019 du Groupe : des résultats record portés par le succès de l'exécution de la stratégie du Groupe. La forte croissance ainsi que la bonne exécution des priorités opérationnelles ont conduit à un résultat net et un bénéfice par action en hausse de 15%. Ces résultats, associés à une génération de cash-flow libre record et un bilan toujours solide, ont permis au Groupe de maintenir sa proposition de verser un dividende de 2,55 euros.

Abordant 2020, Emmanuel Babeau a évoqué un 1er trimestre difficile, dont le chiffre d'affaires a été largement impacté par les répercussions de la crise du Covid-19 sur les activités de Schneider Electric en Chine. Il a réitéré l'importance de la santé et de la sécurité des collaborateurs mais également de la continuité et de la flexibilité de l'activité. Le Groupe concentre ses efforts sur la génération de trésorerie pour renforcer encore sa solidité financière et son bilan et met en oeuvre des mesures strictes de gestion des coûts et d'accélération des plans d'efficacité. Le futur n'est pas annulé, déclare Emmanuel Babeau, Le Groupe se prépare pour le monde d'après crise et se positionne pour profiter de l'essor des mégatendances portées par des initiatives gouvernementales (tout électrique, tout digital, énergies renouvelables), ainsi que de la montée en puissance des investissements sur certains de ses principaux marchés de consommation finale (centres de données, réseau 5G, infrastructures, bâtiments intelligents, Internet Industriel des Objets).

Il a clôturé son intervention en rappelant l'importance pour le Groupe du dialogue avec l'ensemble de ses actionnaires.

Hilary Maxson, la nouvelle Directrice générale Finances

Jean-Pascal Tricoire a tenu à remercier Emmanuel Babeau, Directeur général délégué en charge des Finances et des Affaires juridiques, qui quitte Schneider Electric après 11 années au sein du Groupe et a présenté Hilary Maxson, la nouvelle Directrice générale Finances.

Avec Leo Apotheker, qui présidait l'Assemblée en sa qualité de Vice-président, Jean-Pascal Tricoire a également présenté Fred Kindle, successeur de Léo Apotheker en qualité de Vice-Président administrateur référent indépendant à l'issue de la présente Assemblée et a accueilli Mme Jill Lee, largement élue pour rejoindre le Conseil auquel elle apporte son expertise en matière financière et une grande connaissance des marchés asiatiques.

Léo Apotheker a ensuite exposé les principes de gouvernance de Schneider Electric, alignés sur les standards du marché les plus exigeants. Il a résumé les travaux menés par le Conseil d'administration et expliqué le rôle spécifique du Vice-président administrateur référent indépendant lorsque la direction générale est assumée par le président.

Ce fut l'occasion de diffuser une interview pré-enregistrée où Fred Kindle partage avec les actionnaires la vision qu'il a de son nouveau rôle et ce qu'il considère comme étant les fonctions clefs du Conseil d'administration. Selon ses termes, le premier rôle du Conseil est de sélectionner les dirigeants les plus à même de maximiser le succès de la société, qui se définit comme la combinaison de plusieurs facteurs, notamment la rentabilité, le progrès social et les bénéfices environnementaux.

Exposant ensuite les principales résolutions à l'ordre du jour de l'Assemblée, Leo Apotheker a détaillé les principes de détermination de la rémunération des dirigeants mandataires sociaux et souligné la part croissante et de plus en plus ambitieuse qu'y occupent les critères sociaux et environnementaux.

Les conditions de départ de Emmanuel Babeau ont fait l'objet d'un développement spécifique, où l'intérêt du Groupe était mis en évidence.

Nouveau Conseil d'administration

Leo Apotheker a ensuite rappelé la contribution au Conseil de chacun des 4 membres dont le renouvellement de mandat était présenté au vote et mis en évidence l'adéquation de la composition du Conseil aux priorités stratégiques du Groupe.

A l'issue de l'Assemblée générale, le Conseil d'administration comprend 13 membres, dont 73% d'administrateurs indépendants et 42 % de femmes.

Les résultats complets des votes, la présentation et la retransmission de l'Assemblée sont disponibles sur le site internet de la société.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !