Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 03/07/2020 à 17h35 Schneider Electric -0,43% 97,860€

Schneider Electric : en hausse malgré tout...

Schneider Electric : en hausse malgré tout...
Schneider Electric : en hausse malgré tout...
Crédit photo © Schneider

(Boursier.com) — Schneider Electric avait prévenu dés le début de l'année que son premier trimestre 2015 serait pénalisé par des bases de comparaison élevées, notamment en Chine et pour Invensys... Le management n'écartait pas une contraction de l'activité en données organiques, et c'est bien ce qui s'est passé ! Les revenus du trimestre ont atteint 6 milliards d'euros, en progression de 7,8% en données publiées, mais en baisse de -2% en organique (-0,5% hors Invensys). La nouvelle filiale britannique Invensys a été pénalisée par une base de comparaison exceptionnellement élevée due au changement de date de clôture de l'exercice fiscal 2014.

Le CM-CIC estime que la tendance sous-jacente de l'activité demeure faible : "Si le CA est quasi stable pour les pays matures (58% du CA), il continue de reculer dans les nouvelles économies (-1%). L'impact favorable des effets de change (+536 ME au T1) est estimé à 2 MdsE sur le CA 2015, mais sera sans influence majeur sur la rentabilité opérationnelle du groupe. Schneider confirme au passage l'ensemble de ses objectifs 2015". De quoi rester "neutre" en visant un cours de 78 euros.

Le titre prend 0,6% à 70,60 euros ce mardi...

Les objectifs toujours d'actualité

La performance du premier trimestre est dans l'ensemble en ligne avec nos attentes. Nous confirmons donc nos objectifs pour l'année 2015, a ainsi expliqué le président Jean-Pascal Tricoire. Lors de la publication de ses comptes 2014 le 19 février dernier, le groupe avait annoncé viser une croissance organique modérée à un chiffre (low single digit) pour le chiffre d'affaires annuel, sur une marge d'EBITA ajusté comprise entre 14 et 14,5% (sur la base de l'absence d'effet devise pénalisant). Globalement, l'Europe de l'Ouest a tendance à se stabiliser tandis que le marché de la construction est plus favorable en Amérique du Nord et que le marché chinois reste faible. Schneider pense qu'Invensys aura une contribution positive sur l'année, malgré ce départ difficile.

Panne de croissance générale mais pas inattendue

Dans le détail, la division "Buildings & Partner" (45% des ventes du trimestre, 2,7 MdsE) est en hausse de +0,3% à périmètre et taux de change constants (+11,5% en publié), tandis que "Industry" (23% des ventes, 1,37 MdE) trébuche de -6,5% en organique (-0,3% hors Invensys). "Infrastructure" (19% des ventes, 1,15 MdE) est stable et "IT" (13% des ventes, 775 ME) trébuche de -4,4% à cause d'éléments exceptionnels en Inde et de la situation en Russie. Par zones géographiques et sur une base organique, l'Europe de l'Ouest est stable, l'Asie Pacifique chute de -5%, l'Amérique du Nord baisse de -1% et le "Reste du Monde" de -2%...

©2015-2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !