Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 09/07/2020 à 13h47 Schneider Electric -0,04% 97,720€
  • SU - FR0000121972
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Schneider Electric dévoile un premier trimestre amoindri par le Covid-19

Schneider Electric dévoile un premier trimestre amoindri par le Covid-19
Schneider Electric dévoile un premier trimestre amoindri par le Covid-19
Crédit photo © Schneider

(Boursier.com) — Schneider Electric dévoile ce matin un chiffre d'affaires de 5,8 milliards d'euros pour le premier trimestre 2020, en baisse organique de 6,4 %, largement impacté par l'épidémie de Covid19 en Chine, comme attendu, très impactée sur tout le T1 2020.

Le montant des liquidités totales de Schneider Electric, incluant la trésorerie et équivalents de trésorerie et des lignes de crédits accordées, s'élève à environ 9 milliards d'euros. Les liquidités du Groupe sont suffisantes pour lui permettre de mener à bien ses activités et rembourser ses dettes, tout en versant le dividende et en finançant les acquisitions déjà annoncées.

Schneider Electric avait annoncé le 23 mars dernier que ses objectifs 2020 étaient suspendus. Le Groupe partagera une mise à jour de ses objectifs au fur et à mesure de l'évolution de la situation. Considérant aujourd'hui que des mesures de confinement partiel ou total ont été mises en place dans une
grande partie du monde, le Groupe prévoit un impact significatif au deuxième trimestre 2020, et au premier semestre 2020.

Le Groupe souhaite à ce stade s'abstenir de toute hypothèse quant à la forme et au calendrier de la reprise au second semestre 2020 ou au-delà. Mais se veut toutefois optimiste en expliquant "être en mesure de tirer profit de l'essor des mégatendances portées par des initiatives gouvernementales (tout électrique, tout digital, énergies renouvelables), ainsi que de la montée en puissance des investissements sur certains de ses principaux marchés de consommation finale (centres de données, infrastructures, bâtiments intelligents, Internet Industriel des Objets)."

Au final, Schneider reste confiant quant à son profil de croissance sur l'ensemble des cycles économiques et à sa trajectoire vers une marge d'EBITA ajusté d'environ 17%.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !