Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 27/11/2020 à 17h35 Sanofi -0,19% 85,210€
  • SAN - FR0000120578
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Sanofi : résultats encourageants d'un vaccin anti-COVID

Sanofi : résultats encourageants d'un vaccin anti-COVID
Sanofi : résultats encourageants d'un vaccin anti-COVID
Crédit photo © Sanofi Corporate

(Boursier.com) — Sanofi Pasteur, entité commerciale globale Vaccins de Sanofi, et Translate Bio, firme spécialisée dans le développement de médicaments à ARN messager (ARNm), annoncent les résultats précliniques du MRT5500, un candidat-vaccin à ARNm contre le SARS-CoV-2, le virus responsable de la COVID-19. L'évaluation préclinique du MRT5500 a en particulier montré un profil de réponse immunitaire favorable contre le SARS-CoV-2. Ces données justifient la poursuite du développement clinique de ce candidat-vaccin et la conduite d'un essai clinique de phase I/II qui devrait débuter dans le courant du quatrième trimestre de 2020. Le MRT5500 est développé dans le cadre d'un accord de collaboration entre Sanofi Pasteur et Translate Bio.

"Pour lutter contre cette pandémie, nous devons tirer parti des solides connaissances que notre expertise de longue date des maladies infectieuses nous a permis d'acquérir et nous tourner vers des technologies nouvelles, innovantes et prometteuses", a déclaré Thomas Triomphe, Vice-Président Exécutif et Responsable Monde de Sanofi Pasteur. "La présentation, aujourd'hui, de ces résultats positifs fait franchir une nouvelle étape au développement d'un vaccin potentiel sûr et efficace contre le SARS-CoV2 et montre combien cette technologie est prometteuse. Nous sommes impatients de poursuivre nos travaux avec notre partenaire Translate Bio pour que tous, partout dans le monde, puissent bénéficier de cette technologie".

Les principaux résultats des études précliniques montrent que le MRT5500 a le potentiel d'induire la production d'anticorps qui neutralisent le SARS-CoV-2.

Chez la souris, quatre doses (0,2 µg, 1 µg, 5 µg et 10 µg) ont été évaluées, à raison de deux doses administrées à trois semaines d'intervalle. Le MRT5500 a induit la production dose-dépendante d'anticorps de liaison et d'anticorps neutralisants contre la protéine Spike du SARS-CoV-2. Une séroconversion de 100% a été observée pour toutes les doses après l'administration de la première dose, suivie d'une augmentation des titres d'anticorps après l'administration de la deuxième dose. Des titres d'anticorps neutralisants ont été décelés après l'administration des deux doses, quelles qu'elles soient. Dans les groupes ayant reçu les doses les plus élevées (5 µg et 10 µg), des titres d'anticorps ont été décelés après l'administration de la première dose de MRT5500 et ont été plus prononcés après la deuxième dose.

Chez les primates non humains, trois doses ont été évaluées (15 µg, 45 µg et 135 µg), à raison de deux doses administrées à trois semaines d'intervalle. La puissance du MRT5500 a été évaluée au moyen de deux tests de neutralisation : la neutralisation utilisant des pseudovirus et la micro-neutralisation. Après l'administration de la première dose, la majorité des primates non humains ont développé des anticorps neutralisants contre la protéine Spike du SARS-CoV-2 et les titres de ces anticorps ont augmenté après l'administration de la deuxième dose - les titres d'anticorps de 100% des primates ayant atteint des niveaux supérieurs à ceux détectés dans le sang de convalescents humains après 35 jours.

Ces études ont également montré que la vaccination par le MRT5500 a engendré une réponse biaisée de type Th1 chez les souris et les primates non humains.

En plus du développement d'un candidat-vaccin à ARNm en collaboration avec Translate Bio, Sanofi collabore avec GSK pour développer un candidat-vaccin anti-COVID-19 fondé sur la même technique de fabrication à base de protéine recombinante que celle utilisée pour la production d'un des vaccins contre la grippe saisonnière de Sanofi, combiné à la plateforme bien établie de GSK de production d'adjuvant à usage pandémique. En septembre, les deux entreprises ont annoncé le lancement d'un essai clinique de phase I/II de leur candidat-vaccin anti-COVID-19 adjuvanté recombinant et prévoient d'obtenir, au début du mois décembre 2020, de premiers résultats qui motiveront la conduite d'un essai pivot de phase III avant la fin de l'année.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Actualités Sanofi

Plus d'actualités