Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 18/09/2020 à 17h35 Sanofi +0,47% 88,440€
  • SAN - FR0000120578
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Sanofi : Les données à long terme relatives à Dupixent (dupilumab) montrent une amélioration soutenue de la fonction respiratoire

Sanofi : Les données à long terme relatives à Dupixent (dupilumab) montrent une amélioration soutenue de la fonction respiratoire
Sanofi : Les données à long terme relatives à Dupixent (dupilumab) montrent une amélioration soutenue de la fonction respiratoire
Crédit photo © Sanofi Corporate

(Boursier.com) — De nouveaux résultats relatifs à un essai de prolongation de phase III en ouvert de Dupixent (dupilumab) chez des adultes et adolescents souffrant d'asthme modéré à sévère ont montré que les profils de sécurité et d'efficacité observés dans le cadre des essais antérieurs consacrés à ce médicament se sont maintenus pendant une durée pouvant aller jusqu'à trois ans. Les données de cet essai seront présentées dans le cadre d'une session en direct du Congrès international virtuel 2020 de la Société européenne de pneumologie (European Respiratory Society, ERS).

"Ces données laissent penser que Dupixent pourrait ralentir le déclin progressif de la fonction respiratoire auquel de nombreux patients souffrant d'asthme modéré à sévère sont exposés, comme en témoigne l'amélioration soutenue de leur fonction respiratoire pendant une durée pouvant aller jusqu'à trois ans. De plus, les patient traités par Dupixent ont pu maintenir le contrôle de leur asthme et ont bénéficié d'une réduction du nombre de crises d'asthme sévère pouvant entraîner une hospitalisation", a précisé le docteur Michael Wechsler, M.M.Sc., Directeur du National Jewish Cohen Family Asthma Institute de Denver (Colorado) et investigateur principal de l'essai. "Ces résultats confirment l'importance de Dupixent comme option thérapeutique continue sur le long terme pour améliorer la capacité respiratoire des patients et les aider à maintenir leur asthme sous contrôle, en particulier ceux porteurs de concentrations élevées de marqueurs d'une inflammation de type 2 sous-jacente."

Les résultats des analyses qui seront présentées au congrès de l'ERS concernent plus de 2.200 patients qui avaient participé aux essais antérieurs de Dupixent dans le traitement de l'asthme, dont trois essais pivots d'une durée comprise entre 24 et 52 semaines. Les patients ont été inclus dans l'essai de prolongation après avoir terminé le traitement actif ou le traitement par placebo des essais initiaux et ont été traités pendant une durée supplémentaire pouvant aller jusqu'à deux ans, ce qui a permis de recueillir au total jusqu'à trois ans de données sur le traitement.
Les analyses des données de sécurité ont pris en compte les patients des trois essais pivots, tandis que les analyses d'efficacité et des biomarqueurs ont porté sur les patients non dépendants de corticoïdes par voie orale des essais pivots QUEST de phase IIb et de phase III. Les données d'efficacité à long terme relatives aux patients dépendants des corticoïdes par voie orale seront présentées dans le cadre d'un prochain congrès.

Les résultats font ressortir ce qui suit :

Efficacité

Fonction respiratoire : les patients ont continué de bénéficier d'une amélioration de leur fonction respiratoire de l'ordre de 13% à 22% après 96 semaines, telle que mesurée par la variation moyenne de la valeur du volume expiratoire maximal par seconde (VEMS), comparativement à la valeur de référence mesurée lors des essais initiaux menés dans l'asthme.
Crises d'asthme : les patients ont continué de présenter un faible taux de crises d'asthme sévère (taux annualisé des exacerbations sévères non ajusté) avec une moyenne de 0,31 à 0,35 exacerbation par an. Dans l'année ayant précédé le début des essais de Dupixent, le taux annuel de crises d'asthme sévères s'établissait à 2,09-2,17 crises.
Inflammation de type 2 : les améliorations de la fonction respiratoire et de la fréquence des crises d'asthme ont été supérieures chez les patients dont les concentrations d'éosinophiles sanguins ou la fraction de monoxyde d'azote expiré (FeNO) - deux marqueurs de l'inflammation de type2 - étaient élevées.
Selon les résultats à long terme, des réductions des concentrations sanguines d'éosinophiles (23% à 35%) et d'IgE ont été observées chez les patients de l'essai pivot de phase IIb (82%) par rapport aux valeurs de référence mesurées lors des essais initiaux dans l'asthme.

Sécurité

La proportion de patients ayant présenté des événements indésirables dans le cadre de l'essai de prolongation, en ouvert, a été similaire à celle observée dans le cadre des essais pivots de Dupixent dans l'asthme. Pendant la période traitement de 96 semaines, les taux globaux d'événements indésirables se sont établis à 76%-88% et les événements indésirables les plus fréquents ont été les rhinopharyngites (18% à 26%) et les érythèmes au site d'injection (2% à 23%). Globalement, entre 9% et 13% des patients ont présenté des événements indésirables graves.

Dupixent est un anticorps monoclonal entièrement humain qui inhibe spécifiquement la signalisation de l'interleukine 4 (IL-4) et de l'interleukine 13 (IL-13). Les données issues des essais cliniques consacrés à Dupixent ont montré que les protéines IL-4 et IL-13 interviennent dans l'inflammation de type 2 qui joue un rôle central dans l'asthme, la polypose naso-sinusienne et la dermatite atopique. Plus de 170.000 personnes ont déjà été traitées par Dupixent, toutes indications dans lesquelles il est approuvé confondues.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Actualités Sanofi

Plus d'actualités