»
»
»
»
Consultation
Cotation du 20/09/2019 à 17h37 Safran -0,11% 142,300€
  • SAF - FR0000073272
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Safran, Oerlikon, le CNRS et l'Université de Limoges partenaires dans les traitements de surface en région Nouvelle-Aquitaine

Safran, Oerlikon, le CNRS et l'Université de Limoges partenaires dans les traitements de surface en région Nouvelle-Aquitaine
Safran, Oerlikon, le CNRS et l'Université de Limoges partenaires dans les traitements de surface en région Nouvelle-Aquitaine
Crédit photo © Alexandra Saintpierre

(Boursier.com) — Safran, Oerlikon, le CNRS et l'Université de Limoges annoncent la création d'un laboratoire de recherche commun 'Protheis' et d'une plateforme technologique 'Safir' dans le domaine des traitements de surface en région Nouvelle-Aquitaine.

Stéphane Cueille (Directeur R&T et Innovation de Safran), Dr. Roland Fischer (Président Directeur Général d'Oerlikon), Jean-Luc Moullet (Directeur général délégué à l'innovation du CNRS), Alain Célérier (président de l'Université de Limoges), ont signé une lettre d'intention annonçant la création à Limoges d'un laboratoire de recherche commun 'Protheis' et d'une plateforme technologique 'Safir', deux structures complémentaires spécialisées dans le domaine des traitements de surface pour les applications aéronautiques. Cet accord a été signé en présence d'Agnès Pannier-Runacher (Secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie et des Finances en charge de l'innovation) et Alain Rousset (Président de la région Nouvelle-Aquitaine).

Pour Safran, ces deux entités vont permettre de renforcer les travaux du Groupe dans le domaine des traitements de surface afin de concevoir des produits plus légers, à durée de vie plus longue, avec des émissions sonores et d'oxydes d'azote maîtrisées, compatibles avec la réglementation REACH et capables de répondre à tout type d'applications aéronautiques actuelles et futures. La feuille de route du laboratoire prévoit, dans le cadre des projets du Groupe liés à l'usine du futur, de développer la simulation numérique des procédés et de capter, stocker, analyser et exploiter les données en production, afin de favoriser la maîtrise continue de la qualité produit.

Grâce à cette collaboration, Oerlikon prévoit de renforcer encore son soutien à l'industrie aéronautique tout au long de la chaîne de valeur. Oerlikon apporte à ce partenariat une grande expertise forgée depuis de nombreuses années dans les matériaux avancés, l'ingénierie de surface ainsi que les équipements industrialisés haut de gamme, qui sont autant d'atouts pour accroître la compétitivité du secteur.

Pour le CNRS et l'Université de Limoges, via l'Institut de recherche sur les céramiques (IRCER) dont ils sont les tutelles, il s'agit de favoriser les échanges scientifiques et technologiques dans le domaine des traitements de surface avec les meilleurs laboratoires nationaux et internationaux et d'attirer des talents du monde entier. Ce projet va renforcer le positionnement du laboratoire IRCER dans les secteurs aéronautique et spatial ainsi que la formation associée à l'école d'ingénieur ENSIL/ENSCI et à la Faculté des Sciences et Techniques de l'Université de Limoges.

Le laboratoire de recherche commun permettra d'unir les savoir-faire des différentes entités. Les travaux qui y seront réalisés seront alimentés notamment par les besoins de Safran et par les travaux R&D de Safran, d'Oerlikon et de l'IRCER.

La plateforme technologique sera capable de couvrir des niveaux de maturité TRL 1 à TRL 6 avec la possibilité de réunir des compétences pluridisciplinaires de haut niveau. Elle permettra de maîtriser l'ensemble du processus de montée en maturité tout en respectant les conditions de sécurité exigées.

Représentant un investissement de plus de 8 millions d'euros, cette plateforme sera utilisée pour mettre en oeuvre les travaux scientifiques du laboratoire commun mais sera également ouverte à d'autres entreprises de la filière des transports, de l'énergie et de l'électronique.

Ce projet va venir renforcer un écosystème existant à Limoges et en faire une force de frappe unique en Europe avec le laboratoire IRCER, l'Université de Limoges, le Groupe Oerlikon et le centre d'ingénierie et de traitements de surface CITRA.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com