»
»
»
»
Consultation
Cotation du 14/12/2018 à 17h35 Safran -0,37% 108,200€
  • SAF - FR0000073272
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Safran grimpe, les objectifs salués

Safran grimpe, les objectifs salués
Safran grimpe, les objectifs salués
Crédit photo © Philippe Stroppa / Safran

(Boursier.com) — Safran affiche ses ambitions. Le groupe dirigé par Philippe Petitcolin veut devenir le premier équipementier aéronautique mondial d'ici 15 ans en accroissant sa compétitivité et en jouant un rôle de leader dans l'"avion plus électrique". Pour ce faire, la société vise une croissance organique de 4% à 6% en moyenne sur la période 2019-2022, avec une contribution de toutes les activités, notamment des moteurs civils en première monte, des services aéronautiques et des activités d'Aircraft Interiors.

Une marge opérationnelle courante de 18% d'ici 2022?

La marge opérationnelle courante devrait tendre vers une fourchette comprise entre 16% et 18% d'ici 2022 (contre 14,6% au premier semestre 2018), à l'issue de la transition CFM56/LEAP, du redressement des activités d'Aircraft Interiors, et après prise en compte de l'impact total des synergies de coûts avant impôt de 200 ME par an ainsi que des effets bénéfiques de la stabilisation des cours couverts. En 2022, Safran vise ainsi une marge opérationnelle supérieure à 20% pour la Propulsion; supérieure à 16% pour les Équipements; supérieure à 10% pour la Défense; de 15% environ pour les activités historiques de Zodiac Aerospace.

Priorité sur la génération de cash-flow libre

La génération de cash-flow libre restera une priorité sur la période 2018-2022 avec une croissance de l'EBITDA de 50% environ. Le taux de conversion du résultat opérationnel courant en cash-flow libre devrait rester supérieur à 50% chaque année et dépasser 60% en 2022.

Pas de grosse acquisition envisagée

Si le groupe augmentera sa R&D autofinancée et ses investissements pour alimenter la croissance future, la croissance organique sera la priorité. Safran n'envisage actuellement pas de réaliser de nouvelles acquisitions majeures, souhaite conserver son profil investment grade, et réitère son intention de poursuivre son désendettement à l'avenir.

Les actionnaires ne sont pas oubliés

Enfin, les actionnaires ne sont pas oubliés puisque Safran compte exécuter l'intégralité du programme de rachat d'actions de 2,3 MdsE commencé en 2018 et fait part de son intention d'augmenter le programme de rachat d'actions de 700 ME supplémentaires pour compenser l'effet dilutif potentiel des obligations convertibles existantes. Le Conseil d'administration examinera la pratique de retour aux actionnaires en 2020 afin d'assurer un rendement croissant et attractif.

Des éléments dévoilés à l'occasion d'une journée investisseurs que l'entreprise organise sur son 'Campus Safran'.

Des objectifs salués en bourse

Le marché accueille favorablement ces perspectives au regard de la progression de plus de 3% du titre en matinée. UBS ('neutre') évoque des objectifs "très encourageants", qui renforcent le positionnement de la société en tant que premier fournisseur du secteur aérospatial européen. Bernstein (à 'surperformance') met en avant la forte croissance attendue des bénéfices et des flux de trésorerie ainsi que l'augmentation du plan de rachat d'actions de 700 ME.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com