Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 10/07/2020 à 17h35 Safran +0,72% 88,920€
  • SAF - FR0000073272
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Conserver
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Safran et Segula adaptent le masque Easybreath Subea de Decathlon

Safran et Segula adaptent le masque Easybreath Subea de Decathlon
Safran et Segula adaptent le masque Easybreath Subea de Decathlon
Crédit photo © Boursier.com

(Boursier.com) — Désireux de de protéger les soignants contre le risque d'aérosolisation (dispersion dans l'air de gouttelettes suffisamment petites pour être inhalées) du virus Covid-19 lors des traitements d'oxygénation des patients, Safran adapte le masque de snorkeling Easybreath Subea de la marque Decathlon avec le groupe d'ingénierie SEGULA Technologies et avec le concours de l'Institut de Recherche Biomédicale des Armées (IRBA). Safran et Segula Technologies ouvrent l'accès aux fichiers permettant l'impression 3D, via une licence gratuite, afin que les hôpitaux et les professionnels de santé impriment le kit d'adaptation. Safran déjà fabriqué des kits sur ses imprimantes 3D : 200 masques modifiés sont ainsi mis à disposition des Centres Hospitaliers Universitaires (CHU).

Safran et Segula ont cherché une solution simple et opérationnelle rapidement, ce que permet le masque Easybreath de Decathlon, disponible en très fort volumes. Equipé de cartouches de filtration antivirales disponibles en milieu hospitalier et de raccords et accessoires utilisés dans les services de soins intensifs, le masque Easybreath ainsi équipé du kit anti-Covid-19 couvre à la fois les besoins du personnel soignant et ceux des patients ventilés.

Pour les soignants, il assure une protection en filtrant l'inspiration grâce à deux filtres placés sur les voies hautes et basses du masque dont l'efficacité est de 99,99%. Pour les patients, la voie haute filtre l'expiration, ce qui limite la contamination de l'environnement et rend possible l'oxygénothérapie, la voie basse étant équipée d'un kit d'assistance respiratoire. Il présente l'avantage de pouvoir être décontaminé par trempage, permettant ainsi une réutilisation rapide.

Pour les médecins qui l'ont testée, cette solution est complémentaire des adaptations du masque Easybreath qui existent déjà. Ils considèrent qu'elle peut répondre efficacement aux besoins. Le masque ainsi modifié renoue avec les principes usuels d'apport d'oxygène au patient : directement en face de la cavité buccale, réduisant ainsi l'effort respiratoire. Les tests menés à l'IRBA puis à l'hôpital Henri-Mondor de Créteil ont montré que sur la base d'une même configuration, le masque protège le soignant, limite la contamination de l'environnement et permet de dispenser des traitements d'oxygénothérapie.

Le personnel soignant est fortement exposé au risque d'aérosolisation du virus dans ses actes quotidiens avec les patients atteints du Covid-19 (convoyage, transport en ambulance, brancardage, travaux en environnement contaminé, décontamination des salles ou du matériel, intubations, trachéotomies). Ce risque est d'autant plus élevé que les patients en détresse respiratoire ont besoin d'apports complémentaires en oxygène, qui sont susceptibles d'augmenter ce phénomène, et donc le danger de contamination.

Dans le cadre de la lutte contre la pandémie, Safran et l'IRBA collaborent sur de nombreux projets, une collaboration renforcée dans le cadre de l'adaptation du masque Easybreath par la participation du groupe d'ingénierie Segula Technologies, qui apporte notamment son expertise en matière d'industrialisation, rendant possible une production immédiate et en plus grand nombre.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !