Accueil
»
Bourse
»
Action Europe
»
Actualités
»
Consultation
Ryanair
  • IE00B1GKF381
  • + Ajouter à : Mes Listes

Ryanair : un analyste voit plus haut

Ryanair : un analyste voit plus haut
Ryanair : un analyste voit plus haut
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Ryanair reprend 3,6% ce lundi à 10,84 euros, alors que JP Morgan est repassé à 'surpondérer' sur le dossier de la compagnie aérienne irlandaise. -99,6% en avril, -99,5% en mai et -97% en juin... Telle a été l'évolution du trafic de la plus importante compagnie à bas coûts en Europe ! Ryanair a transporté 400.000 personnes le mois dernier via 2.800 vols, contre 79.600 prévus avant la crise pour la période. Face à cette hémorragie, le syndicat des pilotes britanniques a déclaré début juillet que ses membres avaient voté à 96% en faveur d'une réduction temporaire des salaires afin d'éviter d'éventuelles pertes d'emplois.

La direction du groupe avait fait savoir que Ryanair supprimerait environ 3.500 postes si son personnel refusait de réduire leur rémunération...

Ryanair avait déjà annoncé en mai la suppression de plus de 250 emplois administratifs en Europe et un projet de départ de 3.000 pilotes et membres du personnel navigant...
La 'British Airline Pilots' Association' a quant à elle précisé que Ryanair l'avait informée en mai que 330 postes de pilotes étaient menacés, et que le vote pour accepter une réduction de salaire de 20% permettrait d'en sauver quelque 260. Le syndicat a ajouté que l'avenir des emplois restants était lié à la possible fermeture des bases de Ryanair.

"Nous avons déjà annoncé la suppression d'environ 3.500 emplois mais nous sommes engagés dans des négociations approfondies avec nos pilotes et notre personnel navigant et nous leur demandons à tous d'accepter des réductions de salaire comme solution alternative aux pertes d'emploi", avait déclaré le patron du groupe Michael O'Leary. "Nous souhaitons 20% pour les commandants de bord les mieux payés, 5% pour les agents de bord les moins bien rémunérés et nous pensons que si nous tombons d'accord pour négocier ces réductions de salaire, nous pouvons éviter la plupart des pertes d'emploi, mais pas toutes", avait-il ajouté.

©2020,