Accueil
»
Bourse
»
Action Europe
»
Actualités
»
Consultation
Ryanair
  • IE00B1GKF381
  • + Ajouter à : Mes Listes

Ryanair : très remonté contre l'aide d'Etat accordée à Lufthansa

Ryanair : très remonté contre l'aide d'Etat accordée à Lufthansa
Ryanair : très remonté contre l'aide d'Etat accordée à Lufthansa
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Ryanair n'aura pas mis longtemps à réagir. Moins de 24 heures après l'officialisation du plan de sauvetage de neuf milliards d'euros de l'Etat allemand à destination de la Lufthansa, la compagnie irlandaise a indiqué qu'elle allait dénoncer cette aide, affirmant que cette dernière fausserait le marché et "renforcerait encore l'emprise du monopole de Lufthansa sur le marché allemand du transport aérien".

"Lufthansa est accro aux aides d'État. Chaque fois qu'il y a une crise, le premier réflexe de Lufthansa est de mettre la main dans la poche du gouvernement allemand. Alors que la plupart des autres compagnies aériennes de l'UE peuvent survivre grâce à de simples programmes de soutien salarial (ce dont nous sommes extrêmement reconnaissants), Lufthansa affirme qu'elle a besoin de 9 milliards d'euros supplémentaires du gouvernement allemand, d'un milliard d'euros du gouvernement suisse, de 800 millions d'euros du gouvernement autrichien et de 500 millions d'euros du gouvernement belge alors qu'elle sillonne l'Europe en aspirant le maximum d'aides d'État qu'elle peut rassembler", a déclaré Michael O'Leary, l'emblématique patron de Ryanair. Selon le dirigeant, ce soutien va également permettre à Lufthansa de se lancer dans la "vente à perte".

"ll est profondément ironique que le gouvernement allemand, qui fait la leçon à tous les autres pays de l'UE sur le respect des règles de l'UE, n'ait aucune difficulté à enfreindre les règles en matière d'aides d'État en ce qui concerne Lufthansa. Il a fait des concessions lors de l'achat d'Air Berlin par Lufthansa il y a deux ans, ce qui lui a conféré un monopole sur le marché intérieur allemand. Aujourd'hui, alors que Lufthansa affirme avoir besoin d'encore plus de subventions publiques, le gouvernement allemand émet un chèque de 9 milliards d'euros, à un moment où ses concurrents Ryanair, EasyJet, BA, entre autres, n'ont pas besoin de telles subventions pour survivre".

©2020,