Cotation du 26/11/2021 à 17h38 Rubis -4,03% 25,000€

Rubis participe à la construction de la première centrale électrique multi-mégawatts à hydrogène du monde en Guyane

Rubis participe à la construction de la première centrale électrique multi-mégawatts à hydrogène du monde en Guyane
Rubis participe à la construction de la première centrale électrique multi-mégawatts à hydrogène du monde en Guyane

(Boursier.com) — La SARA (Société Anonyme de la Raffinerie des Antilles, groupe Rubis) et ses partenaires Meridiam et Hydrogène de France (HDF) lancent la construction de la Centrale Électrique de l'Ouest Guyanais (CEOG). Ce projet, installé sur la commune de Mana, est à l'heure actuelle la première centrale électrique multi-mégawatts à hydrogène au monde ainsi que le plus grand projet au monde de stockage des énergies renouvelables intermittentes via l'hydrogène (128 MWh d'énergie stockée).
CEOG préfigure l'avenir des énergies renouvelables en supprimant leur intermittence grâce à leur stockage à échelle industrielle.

Cette centrale innovante produira une électricité 100% renouvelable, à partir du soleil et de l'eau, pour approvisionner toute l'année, 24h/24, l'équivalent de 10.000 foyers de l'ouest guyanais à un coût inférieur aux centrales diesel du territoire. CEOG évitera la combustion de 12 millions de litres de diesel par an et l'émission de 39.000 tonnes de CO2 par an par rapport à une centrale thermique équivalente[1]. Fonctionnant en totale autonomie, CEOG permettra en outre de sécuriser l'alimentation en électricité du bassin de Saint-Laurent-du-Maroni en cas de défaillance ou de maintenance du réseau électrique.

La centrale fournira une électricité stable sans émettre de gaz à effet de serre, de particules fines, de bruit ou de fumées. La solution développée par HDF, appelée Renewstable, permettra de produire localement une électricité consommée localement.

Cette électricité sera fournie par l'association d'un parc photovoltaïque et d'un stockage d'énergie long terme et massif sous forme d'hydrogène, couplé à un stockage court terme par batteries. Elle sera injectée sur le réseau électrique guyanais et sa production sera encadrée par un contrat de type capacitaire de 25 ans avec EDF.

Le chantier débute cet automne et la mise en service est prévue en avril 2024. Il va générer pour les entreprises locales un chiffre d'affaires de l'ordre de 17 millions d'euros. Pendant ses 25 années de fonctionnement, CEOG créera des emplois pérennes et qualifiés dans l'ouest guyanais, en plus de ceux créés pendant sa construction. CEOG est détenu à 60 % par Meridiam, 30 % par la SARA (groupe Rubis) et 10 % par HDF. Les industriels français McPhy et HDF fourniront respectivement les électrolyseurs et les piles à combustible. Le consortium franco-allemand Siemens Energy SAS et Siemens Energy Global GmbH & Co. KG sera le constructeur et l'opérateur de CEOG.

"Cette collaboration de longue date avec HDF nous permet d'offrir une nouvelle alternative d'énergie pérenne et abordable à nos clients" a déclaré Clarisse GOBIN-SWIECZNIK, Directrice Générale Déléguée de Rubis SCA.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !