Accueil
»
Bourse
»
Actions Amsterdam
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 15/04/2015 ROYAL BANK OF SCOTLAND GROUP 0,00% 4,970€

Royal Bank of Scotland : la direction était au fait de la manipulation du Libor

Royal Bank of Scotland : la direction était au fait de la manipulation du Libor
Royal Bank of Scotland : la direction était au fait de la manipulation du Libor
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Royal Bank of Scotland pris les mains dans le sac. Des dirigeants de la banque britannique auraient en effet toléré et volontairement participé à la manipulation du Libor entre 2007 et 2010. Alors que l'établissement a licencié quatre traders depuis l'éclatement du scandale, Bloomberg affirme que la manipulation remonte jusqu'au sommet de la banque... Selon deux personnes proches des faits qui citent un court message instantané interne au groupe, Jezri Mohideen, alors à la tête de la division "produits en yen" de RBS à Singapour, aurait demandé fin 2007 à ses collègues au Royaume-Uni de réduire la soumission de RBS sur le taux interbancaire londonien.

Mais Jezri Mohideen ne serait pas seul dans ce cas. Plusieurs traders et autres dirigeants auraient systématiquement cherché à manipuler la fixation du taux interbancaire qui sert de référence à la détermination du prix de très nombreux produits financiers. Une opération qui permettait aux personnes concernées de tirer de gros bénéfices avec divers produits dérivés. Bloomberg ajoute que les traders de RBS ont également communiqué avec leurs homologues d'autres entreprises afin de discuter du niveau auquel le taux devait être fixé. "Ce genre d'activité était largement répandue dans l'industrie", affirme David Greene, associé principal au cabinet d'avocats Edwin Coe à Londres. "Beaucoup de traders ne considèrent pas ce comportement comme fautif. Ils l'ont pris comme une pratique courante dans l'industrie".

Barclays a été condamné à verser une amende 290 Millions de livres au mois de juin pour avoir truqué le taux utilisé comme référence pour plus de 300.000 Milliards de dollars de titres financiers allant des prêts hypothécaires aux prêts étudiants. Marcus Agius et Bob Diamond, respectivement président et directeur général de la banque britannique, ont dû démissionner suite à cette faire.

D'après plusieurs analystes suivant de près le secteur financier et l'affaire du Libor, RBS pourrait être la banque la plus pénalisée par ce scandale. Plus d'une douzaine d'établissements sont soupçonnés d'avoir participé à cette manipulation de taux interbancaires.

©2012-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Actualités ROYAL BANK OF SCOTLAND GROUP

Plus d'actualités