Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 14/08/2020 à 17h35 Rothschild et Cie (ex-Paris Orléans) -0,22% 22,700€
  • ROTH - FR0000031684
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Rothschild & Co : la prudence est de mise sur 2019

Rothschild & Co : la prudence est de mise sur 2019
Rothschild & Co : la prudence est de mise sur 2019
Crédit photo © Rothschild

(Boursier.com) — Au 1er trimestre 2019, Rothschild & Co dégage 443,9 millions d'euros de revenus, soit une croissance de +6% (420 ME au 1er trimestre 2018). Ces revenus du 1er trimestre sont impactés négativement par la vente de l'activité de fiducie, finalisée le 28 février 2019 (5 ME au 1er trimestre 2019 contre 10 ME au 1er trimestre 2018), et positivement par la variation des taux de change pour 8 ME.

Dans le Conseil financier, les revenus sont en hausse de +12% à 292 ME (262 ME au 1er trimestre 2018), portés par le dynamisme de l'activité de fusions-acquisitions en Europe. Rothschild & Co se classe à la 5e place mondiale en termes de revenus sur 12 mois glissants, de mars 2018 à mars 2019. En Banque privée et gestion d'actifs, les revenus enregistrent une hausse de +7% des actifs sous gestion par rapport à fin décembre 2018, reflet d'une collecte dynamique et du redressement des marchés boursiers. Cependant, les revenus sont en repli de -1% à 118 ME (120 ME au 1er trimestre 2018) reflétant la légère diminution des produits d'intérêts, en lien avec l'augmentation des dépôts plus élevés auprès des banques centrales placés à des taux d'intérêts négatifs. En Capital-investissement et dette privée, les revenus sont en retrait de -4% à 24 ME (25 ME au 1er trimestre 2018), mais en hausse de +28% par rapport à la moyenne des premiers trimestres des 3 dernières années.

Perspectives

Si l'année 2018 a été excellente, l'année 2019 s'annonce plus incertaine en raison d'un environnement macro-économique plus contrasté. Nous continuerons à nous concentrer sur notre stratégie qui repose sur nos trois métiers et sur l'amélioration des synergies entre ces derniers, tout en restant vigilants sur nos coûts d'exploitation en cas de détérioration des conditions de marché, indique l'établissement financier.

©2019-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !