Accueil
»
Bourse
»
Action Europe
»
Actualités
»
Consultation
Rolls-Royce
  • GB0032836487
  • + Ajouter à : Mes Listes

Rolls-Royce chute encore après une énorme perte semestrielle

Rolls-Royce chute encore après une énorme perte semestrielle
Rolls-Royce chute encore après une énorme perte semestrielle
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Rolls -Royce plonge encore de près de 10% à Londres après avoir dévoilé une perte nette massive de 5,4 milliards de livres au premier semestre. Le groupe britannique, qui fabrique des moteurs pour le Boeing 787 et l'Airbus 350, a vu ses revenus fondre de 26% à 5,8 Mds£ alors que la perte opérationnelle a atteint 1,8 Md£. Confrontée à une crise sans précédent, la firme a annoncé en mai la suppression d'au moins 9.000 postes, soit environ 17% de ses équipes. 4.000 personnes avaient déjà quitté le groupe à la fin août. Rolls-Royce a également indiqué ce matin la cession de 2 Mds£ d'actifs dans les 18 prochains mois, dont l'équipementier aéronautique espagnol IP Aero.

Alors que sa consommation de trésorerie a atteint 2,8 milliards de livres au cours du premier semestre, le groupe s'attend à brûler encore près de 1 Md£ sur la seconde partie de l'année. Il vise un free cash-flow d'au moins 750 M£ en 2022. Les revenus sous-jacents sont attendus en baisse de 25 à 30% sur l'exercice en cours.

Warren East, directeur général, a déclaré : "nous avons terminé l'année 2019 sur une bonne dynamique opérationnelle et financière. Cependant, la pandémie COVID-19 a considérablement affecté nos performances en 2020, avec un impact sans précédent sur le secteur de l'aviation civile avec des avions cloués au sol dans le monde entier. Nous avons réagi rapidement pour augmenter nos liquidités, avec 6,1 milliards de livres sterling à la fin du premier semestre et un autre prêt à terme de 2 milliards de livres sterling accordé au second semestre, afin de nous aider à surmonter l'incertitude persistante quant au moment et à la forme de la reprise du secteur de l'aviation civile. Nous avons fait des progrès significatifs dans notre restructuration, qui comprend la plus grande réorganisation de notre activité aérospatiale civile de notre histoire. Cette restructuration nous a amenés à prendre des décisions difficiles qui se sont traduites par une réduction regrettable mais nécessaire de l'emploi. Ces mesures réduiront considérablement notre base de coûts, ce qui, combiné à la reprise des systèmes d'alimentation et au maintien de la résilience du secteur de la défense, nous permettra d'obtenir des rendements nettement supérieurs lorsque le monde se remettra de la pandémie".

Au-delà de 2022, la société s'attend à ce que les livraisons de moteurs augmentent progressivement, tout en restant en dessous des niveaux de 2019 jusqu'au milieu de la décennie.

©2020,