Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 24/11/2020 à 17h35 Reworld Media +1,71% 2,980€
  • ALREW - FR0010820274
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Reworld Media : à table !

Reworld Media : à table !
Reworld Media : à table !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Après la publication de solides résultats sur le 1er semestre 2020 avec un accroissement de sa profitabilité, Reworld Media revient en arrière de 1% à 2,85 euros ce mercredi. Le groupe poursuit un développement actif sur la fin de son exercice, tiré par le rôle prédominant du digital. Fort de ses performances et de l'expérience acquise lors du 1er confinement lié au Covid-19, le groupe accélère sur ses deux marchés 'BtoC' et 'BtoB', face à des besoins étendus sur le web.

Sur le marché 'BtoC', les 45 marques media du groupe accompagnent les français dans les domaines qui leurs sont chers en cette période -santé, sciences, cuisine, maison, mode/beauté/bien-être, divertissement, sport- et sur tous les formats, qu'ils soient rédactionnels, vidéos, audio ou TV.
Conformément à sa stratégie, Reworld Media intensifie sa production de contenus et de services, au profit d'un large portefeuille d'abonnés (2,3 millions) et d'une audience toujours croissante.
Le groupe profite d'une hausse de plus de 50% des Visiteurs Uniques sur un an au 30 octobre 2020. Certaines marques -Marie France, Le Journal de la Maison, Le Chasseur Français...- battent leurs records d'audience sur octobre. Les premiers jours de re-confinement marquent une hausse de 20% de l'audience du groupe par rapport à la même période du mois de septembre dernier.
Dans l'édition print, le groupe reste faiblement exposé aux perturbations du marché publicitaire (5% du chiffre d'affaires print au 1er semestre 2020).

e-commerce porteur en 'BtoB'

L'activité 'BtoB' de Reworld Media profite de solides positions technologiques et entend tirer avantage des besoins des marques dans l'e-commerce, la pandémie de Covid-19 venant accroître fortement les achats en ligne. Selon l'Observatoire des Usages Internet de Médiamétrie, la France comptait notamment au 2e trimestre 2020 près de 1 million de cyberacheteurs supplémentaires par rapport à la même période de 2019.

Reworld Media accompagne actuellement les marques annonceurs dans une période de pic de consommation très susceptible de se concentrer sur le web. Parallèlement à une audience propriétaire dans 7 univers thématiques privilégiés, le groupe leur offre des solutions AdTech aux formats de monétisation novateurs.
Non exposée à la crise sur le 1er semestre, l'activité Performance s'est renforcée avec une plateforme d'affiliation complémentaire venant faciliter l'accès des PME aux dispositifs à la Performance. La filiale Tradedoubler a publié, le 6 novembre, une croissance de 5% de son chiffre d'affaires (ajusté des effets de change) et d'environ 30% de son Ebitda au 3e Trimestre 2020.

Gueuleton cartonne !

Reworld Media vient par ailleurs d'annoncer le gros succès du lancement de son nouveau magazine "Gueuleton" édité en collaboration avec les fondateurs de la marque Gueuleton Arthur Edange et Vincent Bernard-Comparat... Gueuleton est le fruit de deux amis amoureux de gastronomie et de terroirs qui ont ouvert leur premier restaurant en 2014 à Agen. Le groupe compte aujourd'hui une dizaine de restaurants/bars à vins/viandes et fédère une importante communauté (321.000 fans sur Facebook, 136.000 sur Instagram) notamment autour de sa websérie "Gueuleton des Bons Vivants" qui compte près de 100.000 abonnés sur Youtube. Lancé début novembre, ce magazine publié trimestriellement, est déjà réédité une semaine après son lancement en raison d'une importante demande de réassort en point de vente (vente au numéro) et d'une base de plus de 5.000 abonnés. "Si ce succès devait avoir à ce stade un impact limité sur le CA Print du groupe (300 ME de CA) nous relevons qu'il démontre la capacité de Reworld à se positionner comme une nouvelle solution intéressante de monétisation des audiences (création de magazine pour des audiences affinitaires) et sa capacité à se développer sur de nouvelles marques à fort potentiel en dehors des marques historiques et des marques dernièrement acquises auprès de Mondadori France" commente Portzamparc qui vise un cours de 4,10 euros sur le dossier Reworld.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !