»
»
»
»
Consultation
Cotation du 22/10/2019 à 17h36 Renault -0,16% 49,005€
  • RNO - FR0000131906
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Conserver
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Renault : résiste, l'alliance avec Nissan continue à faire parler

Renault : résiste, l'alliance avec Nissan continue à faire parler
Renault : résiste, l'alliance avec Nissan continue à faire parler
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Dans le rouge en matinée, Renault tente de résister, en hausse de 0,5% à 52,3 euros, dans les premières positions du CAC40. Le titre du constructeur au losange s'est retourné à la hausse après que 'Bloomberg' eut fait état de progrès dans les discussions entre le Japon et la France en vue de renforcer le partenariat avec Nissan.

Hiroshige Seko, ministre japonais de l'économie et du commerce, et Bruno Le Maire, ministre français des finances, ont réaffirmé leur soutien respectif à l'alliance, ont déclaré les deux gouvernements dans une déclaration conjointe. Les deux groupes s'efforcent de trouver les moyens de mettre fin à leur 'dispute' qui pourrait mettre en péril l'alliance créée il y a deux décennies par Carlos Ghosn. Un accord entre la firme nippone et son partenaire français pourrait éventuellement permettre de relancer les discussions relatives à une fusion entre Renault et Fiat Chrysler Automobiles.

Ce rapprochement potentiel a été stoppé net en juin après que Renault n'ait pas obtenu le soutien de son partenaire japonais et des représentants du gouvernement français siégeant au sein de son conseil d'administration. Le mois dernier, le 'Wall Street Journal' a rapporté que les deux constructeurs travaillaient sur un accord visant à équilibrer leur relation. Une réduction de la participation de Renaut dans son partenaire japonais a notamment été évoquée.

Dans une interview accordée à 'Radio Classique' vendredi, Martin Vial n'a pas rejeté l'idée d'une éventuelle modification des liens entre les entreprises ou d'une réduction de la participation de 15% de l'Etat français dans Renault, pour autant qu'une telle mesure crée de la valeur pour la France. Le commissaire aux participations de l'Etat a toutefois souligné que la coopération entre les entreprises devait passer en premier.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com