»
»
»
»
Consultation
Cotation du 18/02/2019 à 17h39 Renault -1,21% 58,910€
  • RNO - FR0000131906
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Renault : nouveau rejet de demande de libération pour Carlos Ghosn

Renault : nouveau rejet de demande de libération pour Carlos Ghosn
Renault : nouveau rejet de demande de libération pour Carlos Ghosn
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La détention de l'ex patron de Nissan, Carlos Ghosn, risque de durer, après un nouveau rejet de demande de libération sous caution décidé par le tribunal de district de Tokyo. Le tribunal n'a donc pas surpris, puisque les spécialistes s'attendaient à une telle décision. Comme le rappelle l'agence Reuters, il est rare en effet, au Japon, qu'un inculpé qui nie les accusations soit libéré sous caution avant le procès. Une précédente demande de libération avait déjà été repoussée la semaine dernière par le tribunal de district de Tokyo.

Plus de deux mois de détention

Ghosn est désormais détenu depuis le 19 novembre au Japon, inculpé pour trois chefs d'accusation de malversations financières (minimisation de son salaire durant huit ans et transfert temporaire chez Nissan de pertes personnelles, notamment). L'ex leader de Nissan dément toujours ces accusations portées contre lui. Nissan et Mitsubishi ont évincé Ghosn, mais il reste pour l'heure PDG de Renault et de l'alliance Renault-Nissan. Évidemment, les choses pourraient très prochainement bouger, dès cette semaine sans doute, à l'occasion d'une réorganisation au plus haut niveau chez Renault, dont le conseil d'administration devrait donc mettre un terme aux fonctions de PDG de Ghosn et désigner une nouvelle équipe de direction après deux mois de crise.

Changement proche chez Renault

Renault devrait confier au tandem composé de Jean-Dominique Senard et de Thierry Bolloré la succession de Carlos Ghosn, comme l'affirmait notamment 'Le Figaro' hier lundi. Les deux hommes sont respectivement président de la gérance et directeur général délégué du constructeur automobile au losange. Le Figaro indique que le conseil d'administration de Renault se réunira cette semaine, la dernière inconnue demeurant la décision éventuelle de Ghosn de démissionner, alors que ce conseil - qui se tiendra vraisemblablement mercredi - doit entériner le départ du PDG du constructeur. Vendredi, le Comité des nominations a étudié les conséquences de l'incarcération de Ghosn au Japon et celles de sa possible indisponibilité jusqu'au procès.

Alors que plusieurs candidatures auraient officiellement été passées en revue, 'Le Figaro' croit savoir que le choix du constructeur pour la succession de Ghosn sera "sans surprise" le duo formé par le patron de Michelin, Jean-Dominique Senard, et le numéro deux actuel du groupe Thierry Bolloré. Ce choix serait également celui de l'État actionnaire...

Dans un autre registre, le directeur général de Nissan, Hiroto Saikawa, a déclaré quant à lui hier ne pas être informé d'une éventuelle proposition française portant sur une intégration plus importante entre Renault et Nissan. Il a estimé d'ailleurs que le moment était mal choisi pour évaluer les liens capitalistiques entre les deux constructeurs. L'agence japonaise 'Nikkei' avait rapporté avant-hier qu'une délégation composée de représentants de Renault et de l'Etat français souhaitait l'intégration de Renault et Nissan en une entité chapeautée par une nouvelle holding...

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com