Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 05/12/2019 à 17h36 Renault -1,85% 41,540€
  • RNO - FR0000131906
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Conserver
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Renault : le tandem Bolloré / Senard pour succéder à Carlos Ghosn

Renault : le tandem Bolloré / Senard pour succéder à Carlos Ghosn
Renault : le tandem Bolloré / Senard pour succéder à Carlos Ghosn
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Renault va confier au tandem composé de Jean-Dominique Senard et de Thierry Bolloré la succession de Carlos Ghosn, affirme 'Le Figaro' ce lundi. Les deux hommes sont respectivement président de la gérance et directeur général délégué du constructeur automobile au losange. Le Figaro indique que le conseil d'administration de Renault se réunira cette semaine, la dernière inconnue demeurant la décision éventuelle de Ghosn de démissionner, alors que ce conseil - qui se tiendra vraisemblablement mercredi - doit entériner le départ du PDG du constructeur. Vendredi, le Comité des nominations a étudié les conséquences de l'incarcération de Ghosn au Japon (inculpé de trois chefs d'accusation de malversations financières) et celles de sa possible indisponibilité jusqu'au procès.

Alors que plusieurs candidatures auraient officiellement été passées en revue, 'Le Figaro' croit savoir que le choix du constructeur pour la succession de Ghosn sera "sans surprise" le duo formé par le patron de Michelin, Jean-Dominique Senard, et le numéro deux actuel du groupe Thierry Bolloré. Ce choix serait également celui de l'État actionnaire...

L'agence Reuters évoque également ce jour un conseil d'administration qui se tiendrait cette semaine pour la marque au losange, afin de mettre un terme aux fonctions de PDG de Ghosn et de choisir une nouvelle direction après deux mois de crise de gouvernance. Carlos Ghosn a déjà été évincé de la présidence de Nissan et de Mitsubishi. Jean-Dominique Senard serait bien favori pour prendre la présidence de Renault, selon les sources de Reuters.

Dans un autre registre, le directeur général de Nissan, Hiroto Saikawa, a déclaré quant à lui ce jour ne pas être informé d'une éventuelle proposition française portant sur une intégration plus importante entre Renault et Nissan. Il a estimé d'ailleurs que le moment était mal choisi pour évaluer les liens capitalistiques entre les deux constructeurs. L'agence japonaise 'Nikkei' avait rapporté hier qu'une délégation composée de représentants de Renault et de l'Etat français souhaitait l'intégration de Renault et Nissan en une entité chapeautée par une nouvelle holding.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com