»
»
»
»
Consultation
Cotation du 22/02/2019 à 17h37 Renault -0,32% 59,740€
  • RNO - FR0000131906
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Renault : la désignation du successeur de Carlos Ghosn attendue dans les prochains jours

Renault : la désignation du successeur de Carlos Ghosn attendue dans les prochains jours
Renault : la désignation du successeur de Carlos Ghosn attendue dans les prochains jours
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Bruno Le Maire a annoncé mercredi que le gouvernement français avait lancé le processus destiné à remplacer le dirigeant à la tête de Renault. L'Etat français, principal actionnaire du constructeur automobile français, a demandé que le conseil d'administration du groupe soit convoqué "dans les prochains jours" afin de "désigner une nouvelle gouvernance pérenne pour Renault", a déclaré le ministre de l'Economie et des Finances sur LCI.

Le gouvernement avait jusqu'ici soutenu la décision du groupe de maintenir Carlos Ghosn dans ses fonctions, en se contentant de nommer une direction intérimaire dans la foulée de l'arrestation du PDG en novembre dernier au Japon sur des accusations de malversations financières chez Nissan.

"J'ai toujours indiqué, en rappelant la présomption d'innocence de Carlos Ghosn, qui si Carlos Ghosn devait être durablement empêché, nous devrons passer à autre chose, à une nouvelle étape. Nous y sommes et nous entrons maintenant dans une nouvelle étape", a expliqué Bruno Le Maire. "Ce sera au conseil d'administration de définir exactement le contour des fonctions de son successeur dans le cadre de la future gouvernance", a précisé le ministre pour qui "c'est le conseil d'administration qui aura à se prononcer sur les différents candidats et l'Etat se prononcera sur les candidats qui lui seront soumis comme actionnaire de référence".

Grand favori pour le poste, le président de Michelin, Jean-Dominique Senard, est "un grand industriel, un homme qui a une conception sociale de l'entreprise et qui est un spécialiste du secteur automobile puisqu'il a dirigé Michelin avec beaucoup de talent et d'excellents résultats" a souligné Bruno Le Maire.

Rappelons que Renault détient 43,4% de Nissan, qui possède 15% du constructeur français, mais aucun droit de vote. Nissan contrôle par ailleurs Mitsubishi à hauteur de 34%. Toujours selon Bruno Le Maire, "la question des participations au sein de l'alliance Renault-Nissan n'est pas sur la table".

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com