Cotation du 06/12/2021 à 17h35 Renault +2,51% 29,435€

Renault : grimpe finalement après le maintien des objectifs

Renault : grimpe finalement après le maintien des objectifs
Renault : grimpe finalement après le maintien des objectifs
Crédit photo © Renault

(Boursier.com) — Renault , qui reculait ce matin, prend désormais près de 2% à 31,6 euros sur le marché parisien, les investisseurs se focalisant finalement sur le maintien des objectifs 2021 de redressement de la marge et du cash-flow. L'impact plus lourd que prévu des pénuries de puces électroniques sur la production avait initialement pesé sur le titre.

Le constructeur, qui estime désormais avoir perdu la production de 390.000 véhicules à cause des difficultés d'approvisionnement en semi-conducteurs, et dont les pertes pourraient atteindre 500.000 véhicules sur l'année, table toujours une marge opérationnelle de l'ordre de 2,8% sur l'année, contre -0,8% sur l'ensemble de 2020.

"Vu que ce 'lockdown' en Malaisie est terminé, on ose espérer que la crise sera moins aiguë à la fin de l'année mais nous sommes conscients que la situation va rester tendue une bonne partie de 2022", a déclaré Clotilde Delbos, directrice financière de Renault, lors de la conférence suivant la présentation de ces résultats. La dirigeante a également indiqué que le groupe au losange ne comptait pas retarder le lancement de nouveaux véhicules l'an prochain en raison de la crise des semi-conducteurs.

Le chiffre d'affaires du groupe s'est élevé à 9 milliards d'euros sur le 3e trimestre, en repli de 13,4% (-14% à taux de change et périmètre constants) alors que les ventes mondiales ont diminué de 22,3% à 599.027 véhicules.

Le chiffre d'affaires de Renault au troisième trimestre est supérieur de 1% au consensus et le constructeur automobile a confirmé sa prévision de marge opérationnelle pour 2021 d'environ 2,8% - contre un consensus de 2,7% - malgré des pertes de production plus importantes dues à des pénuries de semi-conducteurs, indique Citi ('achat'). Si le mix-prix plus faible que prévu est décevant dans un contexte de hausse des prix des matières premières, la confirmation des prévisions de marge pour l'ensemble de l'année "devrait apporter un certain soutien" et montre la confiance dans les réductions de coûts pour compenser les pressions sur les volumes et l'inflation au quatrième trimestre.

Pour Oddo BHF ('neutre'), ce 3ème trimestre sans surprise et la confirmation des prévisions sont rassurants dans le contexte actuel. Il souligne que le titre était "sous forte pression" la semaine dernière avant la publication et que cette dernière devrait donc être plutôt perçue comme 'un soulagement'.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !