»
»
»
»
Consultation
Cotation du 14/06/2019 à 17h35 Renault +0,23% 55,740€
  • RNO - FR0000131906
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Conserver
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Renault fléchit, assemblée générale électrique ?

Renault fléchit, assemblée générale électrique ?
Renault fléchit, assemblée générale électrique ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Renault abandonne 1% à 55,2 euros, consolidant ce mercredi, jour d'assemblée générale pour le constructeur au losange. Il s'agit de la première AG annuelle pour Jean-Dominique Senard, dans le contexte délicat que l'on sait, après le retrait de l'offre de rapprochement de Fiat Chrysler. Les débats s'annoncent donc quelque peu tendus cet après-midi... FCA avait annoncé il y a une semaine seulement le retrait de son offre de fusion à 30 milliards d'euros avec le Français Renault. Le groupe italo-américain mettait en cause les conditions politiques en France. FCA a en effet pris cette décision après que l'Etat français eut demandé un report du vote du conseil d'administration de Renault sur le projet afin d'obtenir le soutien de Nissan. "Il est devenu clair que les conditions politiques en France ne sont actuellement pas réunies pour qu'une telle combinaison voie le jour avec succès", avait résumé FCA.

Par ailleurs, comme l'indiquait cette semaine le quotidien 'Les Echos', Renault et Nissan "se déchirent sur la composition des comités qui constitueront la nouvelle gouvernance du groupe japonais". Selon les informations du quotidien, Jean-Dominique Senard, le patron de Renault, a envoyé un courrier à la direction de Nissan expliquant que son groupe ne souhaitait plus voter, lors de l'AG, en faveur de la nouvelle gouvernance de Nissan, ne s'y estimant pas assez représenté. Or, "Renault disposant de 43% du capital et cette refonte nécessitant une majorité des deux tiers, Nissan se retrouve aujourd'hui bloqué". Premier actionnaire de Nissan, Renault craint en fait de voir son influence diluée dans le schéma mis en place par le groupe japonais. L'assemblée générale de Nissan est prévue quant à elle le 25 juin. Les manoeuvres de Renault contre les réformes de gouvernance que veut adopter Nissan auraient mis en danger l'alliance entre les constructeurs, a affirmé ce jour à Reuters une source bien informée...

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com