Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 15/01/2021 à 17h38 Renault -3,84% 34,070€
  • RNO - FR0000131906
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Conserver
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Renault compte se relancer au deuxième semestre avec plusieurs lancements

Renault compte se relancer au deuxième semestre avec plusieurs lancements
Renault compte se relancer au deuxième semestre avec plusieurs lancements
Crédit photo © Renault

(Boursier.com) — En l'absence de lancement de nouveaux véhicules sur la première moitié de l'année, le groupe Renault a enregistré une baisse de 6,7% de ses volumes de ventes (1.938.579 véhicules vendus) dans un marché automobile mondial en baisse de 7,1%.

Les ventes sont restées stables en Europe dans un marché en baisse de 2,5%. Clio demeure le deuxième véhicule le plus vendu en Europe et Captur le premier crossover de sa catégorie. La marque Dacia enregistre un nouveau record en Europe avec 311.024 véhicules vendus (+10,6%), ainsi qu'une part de marché record de 3,3% (+0,4 point). Cette hausse est liée aux performances de Nouveau Duster et de Sandero.

Dans les régions hors d'Europe, les ventes du groupe ont suivi la tendance mondiale en forte baisse. Le groupe a notamment subi la baisse du marché en Turquie : (-44,8%) et en Argentine (-50,2%), et l'arrêt des ventes en Iran à partir d'août 2018 (le Groupe Renault avait vendu 77.698 véhicules sur le 1er semestre 2018).

Sur le segment des véhicules électriques, les volumes de la marque Renault dans le monde sont en augmentation de 42,9% (plus de 30.600 véhicules). En Europe, ZOE a vu ses volumes croître de 44,4% (25.041 véhicules) et Kangoo Z.E. de 30,7 % (4.653 véhicules).

Dans un marché automobile mondial attendu une baisse par rapport à 2018, Renault compte se relancer au deuxième semestre avec les lancements de Nouvelle Clio et Nouvelle ZOE en Europe, Arkana en Russie, Triber en Inde, et le nouveau véhicule électrique Renault City K-ZE en Chine. Le marché européen est attendu stable (hors " hard Brexit "), le marché russe en baisse de 2 à 3% et le marché brésilien devrait progresser autour de 8%.

©2019-2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !