Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 13/08/2020 à 17h35 Remy Cointreau +0,51% 137,100€
  • RCO - FR0000130395
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Alléger
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Remy Cointreau : net repli

Remy Cointreau : net repli
Remy Cointreau : net repli
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Remy Cointreau perd plus de 2% à 123,7 euros en fin de matinée à Paris. L'actualité autour du groupe de spiritueux est marquée par plusieurs ajustements d'analystes. Jefferies a tout d'abord réduit sa cible de 130 à 120 euros tout en réitérant son conseil 'conserver'. Alors que les fondamentaux à long terme de la société continuent à figurer parmi les plus attrayants en Europe, l'affaiblissement de la dynamique du cognac, dû en grande partie à la situation à Hong-Kong, explique cette révision. Un scénario tarifaire défavorable pourrait par ailleurs exercer une pression supplémentaire sur la croissance organique et la notation, cependant, le bénéfice par action serait partiellement protégé par le taux de change. Bien que ces facteurs ne modifient pas les attraits à long terme du groupe, le risque de dégradation en cas de ralentissement de la croissance justifie la position plus prudente du broker à court terme.

La Deutsche Bank, à 'conserver' également dur le dossier, a de son côté abaissé son objectif de 140 à 137 euros. L'analyste anticipe un deuxième trimestre relativement faible, avec une croissance organique des marque du groupe +2,9%, après +3,3% au premier trimestre. Si la direction semblait raisonnablement optimiste quant à une accélération de la croissance d'ici la fin de l'année, la DB ne pense pas que cette amélioration se soit concrétisée en raison de deux facteurs principaux : les troubles sociaux à Hong Kong qui, selon le broker, auront eu un impact assez significatif sur le Travel Retail en Asie au deuxième trimestre (ce que la direction n'avait probablement pas anticipé en juillet) ; et les expéditions de cognac aux Etats-Unis qui pourraient avoir été affectées par les pré-livraisons par MH de Hennessy avant ses propres hausses de prix passées pendant l'été.

©2019-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !