»
»
»
»
Consultation
Cotation du 19/11/2018 à 17h35 Rallye -1,53% 9,305€
  • RAL - FR0000060618
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Alléger
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Rallye : un covenant qui peut tout changer

Rallye : un covenant qui peut tout changer
Rallye : un covenant qui peut tout changer
Crédit photo © Casino

(Boursier.com) — Rallye pourrait faire face à de nouvelles attaques de fonds spéculatifs. Et pas des moindres. Selon les informations de 'Bloomberg', des fonds spécialisés "distressed debt" auraient acheté des obligations Rallye d'échéance janvier 2022 qui leur permettraient de forcer la maison-mère de Casino à faire défaut. L'assureur italien Assicurazioni Generali a en effet cédé une partie de ses obligations, permettant ainsi probablement aux fonds de s'octroyer la majorité de la dette en question.

Covenant en question

L'agence, qui cite des personnes proches du dossier, explique que l'obligation janvier 2022 comporte un covenant, contrairement aux autres obligations émises par Rallye. Le convenant considéré est le même que pour les autres emprunts bancaires du holding, à savoir que la société doit avoir une valeur nette supérieure à 1,2 milliard d'euros. En cas de non-respect de cette clause, un risque de défaut croisé sur les obligations restantes de la société, d'un montant d'environ 1,5 milliard d'euros, est clairement envisagé. Un événement qui profiterait alors à plein aux fonds spéculatifs et autres vendeurs à découvert.

Attaques et plaintes contre X

Depuis plusieurs mois, Rallye est en pleine bataille avec certains hedge funds qui contestent la validité de ses comptes. L'avocate, Sophie Vermeille, qui défend les intérêts de plusieurs fonds spéculatifs, adernièrement écrit à l'AMF et au Haut conseil du commissariat aux comptes pour "montrer aux pouvoirs publics dans quelle mesure les commissaires aux comptes de la société Rallye ont, sans discontinuer, validé une valorisation des actions Casino dans les comptes sociaux de Rallye à un prix de 80,3 euros par action". Face à ces accusations, Casino et sa maison-mère ont déposé une plainte pénale contre X pour manipulation de cours, diffusion d'informations fausses ou trompeuses et délit d'initiés.

Suffisamment de liquidités

Un porte-parole de Rallye a déclaré à Bloomberg que la société disposait de suffisamment de liquidités pour financer la totalité de sa dette et "réfute toute spéculation suggérant le contraire". "La valeur de ces actions est basée sur le prix historique auquel les actions ont été acquises. La méthodologie d'évaluation de cette évaluation est auditée chaque année et n'a pas changé", a ajouté le porte-parole, soulignant qu'il n'existe aucune obligation pour valoriser les actions Casino détenues par Rallye au prix du marché.

Respect ou non des normes comptables ?

Les normes comptables françaises ont permis à Rallye d'inscrire à son bilan des actions de Casino à un niveau sensiblement supérieur au prix du marché pendant des années, mais cela n'est autorisé que si les critères de calcul sont déterminés à l'avance. Les vendeurs à découvert disent que la société a enfreint les règles en modifiant les critères au fil du temps pour gonfler la valeur des actions. La société affirme se conformer aux mêmes normes depuis 1992.

Si le régulateur venait à prendre position en faveur de certains arguments mis en avant par les fonds, Rallye pourrait alors être obligé de retraiter sa valeur nette ajustée en deçà d'un niveau qui enfreint le covenant de l'obligation 2022. "Cette limite financière ne serait pas remplie si l'investissement de Rallye dans Casino était valorisé à moins de 51 euros par action dans ses livres de comptes, sur la base des comptes 2017 de la société mère et de sa participation à ce moment-là", expliquaient récemment des analystes de CreditSights.

Le feuilleton n'a pas encore livré son dernier épisode.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com