»
»
»
»
Consultation
Cotation du 23/08/2019 à 16h45 Quantum Genomics +3,68% 5,360€
  • ALQGC - FR0011648971
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Quantum Genomics, la 'biotech' la plus incroyable du moment ?

Quantum Genomics, la 'biotech' la plus incroyable du moment ?
Quantum Genomics, la 'biotech' la plus incroyable du moment ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Quantum Genomics avait connu une folle séance avant-hier, débutant la journée en hausse de 26% pour la terminer en baisse de 22%, suite à la publication de résultats d'étude globalement favorables. Le titre confirme depuis sa volatilité extrême, dans des volumes massifs. Il a repris 26,2% hier soir à 3,03 euros, et regagne encore 31,7% aujourd'hui à 3,99 euros dans un volume de... plus de 22% du capital. Rappelons que la valeur avait plus que doublé en trois mois avant l'annonce des résultats de P2b publiés cette semaine...

Potentiel phénoménal ?

Edison a mis à jour hier sa valorisation de Quantum Genomics, et n'y va pas de main morte. La firme a dopé sa valorisation de 284 millions d'euros (23,71 euros par action) à... 803 millions d'euros (66,91 euros par titre !), du fait essentiellement de l'augmentation de la probabilité de succès de firibastat dans l'hypertension de 20% à 50% suite aux dernières données NEW-HOPE. Edison a également augmenté de 15% à 20% son estimation de la probabilité de succès dans l'insuffisance cardiaque, du fait du profil de sécurité observé à ce stade. La firme de recherche et de conseil estime que les dernières données suggèrent que le firibistat est un traitement efficace et sûr, doté d'un mécanisme différencié et qui s'adressera à un très grand nombre de patients...

Plus raisonnablement, Invest Securities reprend la couverture de la valeur avec une recommandation d'achat et un objectif de 9 euros ce jour. Le broker attend désormais un lancement de phase III en hypertension résistante au second semestre 2019...

'Excellents' résultats

Quantum a donc publié avant-hier "d'excellents résultats pour l'étude de Phase IIb 'NEW-HOPE' dans l'hypertension artérielle". Firibastat dépasse ainsi largement le critère principal de l'étude et démontre une efficacité hautement significative sur une population à haut risque cardiovasculaire dont l'hypertension artérielle est généralement difficile à traiter. Ces résultats ouvrent la voie au lancement d'une étude de phase III dans le traitement de l'hypertension artérielle résistante, commente encore le groupe.

Quantum Genomics a dévoilé les résultats de son étude de Phase IIb NEW-HOPE évaluant l'efficacité et la bonne tolérance du firibastat, un nouvel inhibiteur de l'aminopeptidase A cérébrale (BAPAI, Brain Aminopeptidase A Inhibitor), dans le traitement de l'hypertension artérielle. Les données ont fait l'objet d'une présentation orale lors des sessions scientifiques 2018 de l'American Heart Association (AHA) qui ont eu lieu du 10 au 12 novembre à Chicago. Pour Jean-Philippe Milon, Directeur général de Quantum Genomics, "les résultats de l'étude NEW-HOPE confirment le potentiel du firibastat en tant que traitement sûr, efficace et bien toléré de l'hypertension artérielle sur une population peu étudiée de patients hypertendus à haut risque cardiovasculaire. Ces données représentent à ce jour l'avancée la plus importante pour Quantum Genomics et non seulement nous rapprochent de notre objectif d'apporter une réponse à d'importants besoins médicaux non satisfaits, mais aussi ouvrent la voie au lancement d'une étude pivot de phase 3 pour évaluer l'efficacité du firibastat dans le traitement de l'hypertension artérielle résistante".

Critère principal atteint

L'investigateur principal de l'étude, le professeur Keith C. Ferdinand (FACC, FAHA, FASH, FNLA) de l'Université de Médecine de Tulane (Nouvelle-Orléans), a présenté le 10 novembre dernier les résultats de l'étude de phase IIb NEW-HOPE. Les résultats montrent qu'un traitement de huit semaines par du firibastat entraîne une diminution statistiquement significative de 9,7 mmHg (p < 0,0001) de la pression artérielle systolique mesurée automatiquement, ce qui correspond au critère principal de l'essai. La pression artérielle diastolique, un critère secondaire, a également baissé significativement de 4,3 mmHg (p < 0,0001).

"Une diminution d'au moins 7 mmHg de la pression artérielle systolique est généralement considérée comme cliniquement pertinente pour caractériser un effet anti-hypertenseur chez des patients difficiles à traiter. Cet objectif a été largement dépassé dans notre étude NEW-HOPE", a déclaré le Dr. Bruno Besse, Directeur médical de Quantum Genomics. "Les résultats de l'étude, en particulier l'ampleur de la diminution de la pression artérielle, sont très encourageants et nous permettent d'être confiants sur l'avenir du firibastat".

Firibastat prouve son efficacité

L'efficacité du firibastat dans la diminution de la pression artérielle a été démontrée dans tous les sous-groupes, quel que soit l'âge, le sexe, l'origine ethnique et le poids. Une diminution statistiquement significative de la pression artérielle systolique a notamment été observée chez les patients obèses (-10,4 mmHg, p < 0,0001) et afro-américains (-10,5 mmHg, p < 0,0001). Pour ces derniers patients, qui présentent un risque cardiovasculaire élevé, les traitements par les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine et les antagonistes des récepteurs de l'angiotensine sont généralement peu efficaces en monothérapie et ne représentent pas le traitement de première intention dans les recommandations européennes et américaines actuelles.

Bonne tolérance clinique et biologique

Firibastat a été bien toléré. Les effets secondaires les plus fréquents ont été des réactions cutanées et des céphalées, avec des fréquences respectives de 4% et 3%, équivalentes à ce qui a été observé avec d'autres classes de médicaments antihypertenseurs. Aucun angioedème n'a été signalé. Aucune variation des niveaux de potassium (kaliémie) ou de sodium sérique (natrémie) n'a été observée. La glycémie et la fonction rénale sont également restées stables.

Menée Etats-Unis, l'étude Phase IIb NEW-HOPE (NCT03198793), ouverte, évalué l'efficacité tolérance l'hypertension artérielle 256 obèses d'origine afro-américaine hispanique, présenter artérielle résistante. Après d'arrêt initial, reçu 8 (250 2 semaines, 500 artérielle > 140/90 mmHg ; l'hydrochlorothiazide, 25 jour, être associé après artérielle > 160/100 mmHg). Le critère principal de jugement était la variation par rapport à la valeur initiale de la pression artérielle systolique clinique mesurée automatiquement.

Les critères secondaires sont les variations de la pression artérielle diastolique, de la pression artérielle ambulatoire et la tolérance clinique et biologique.

©2018-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Actualités Quantum Genomics

Plus d'actualités

Partenaires de Boursier.com