»
»
»
»
Consultation
Cotation du 18/10/2019 à 17h35 Publicis +2,05% 37,760€
  • PUB - FR0000130577
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Conserver
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Publicis s'effondre et met le secteur au tapis

Publicis s'effondre et met le secteur au tapis
Publicis s'effondre et met le secteur au tapis
Crédit photo © Jacky Naegelen / Reuters

(Boursier.com) — Les groupes de communication et de média sont à la peine en bourse ce jeudi, plombés par le plongeon de Publicis. En chute de plus de 14%, la société dirigée par Arthur Sadoun n'avait plus connu une telle déconvenue depuis septembre 2001. Dans son sillage, JCDecaux abandonne 2,3% alors que WPP, le numéro un mondial de la publicité trébuche de 7,5%.

Décroissance surprise en fin d'année

Publicis a accusé en fin d'année un recul de 0,3% de ses revenus à données comparables alors que les investisseurs s'attendaient en moyenne à une progression de 2,5%. Sur l'ensemble de l'année, la croissance organique a péniblement atteint +0,1% alors le nouveau président du directoire Arthur Sadoun avait promis une accélération par rapport à 2017 (+0,8%).

Publicis a essuyé un "gros raté" en matière d'objectif de croissance, écrit Jean-Baptiste Sergeant, analyste chez MainFirst. "L'amélioration de la croissance reste un mirage", déplore Chris Collett, analyste à Deutsche Bank, estimant que la série de gains de nouveaux contrats engrangés en 2018 par Publicis ne suffit pas à compenser l'érosion de la publicité traditionnelle en particulier dans le secteur de la grande consommation qui compte pour 25% de son chiffre d'affaires.

Changements structurels dans le secteur

"Ces résultats vont être reçus négativement par le marché compte-tenu de la croissance du T4 inférieure aux attentes sur fond d'inquiétudes plus larges quant à un possible ralentissement cyclique et aux perspectives structurelles pour le secteur des agences", note pour sa part Goldman Sachs.

Des motifs d'espoir pour Publicis

Tout n'est pas noir pour autant pour Publicis puisque l'entreprise a enregistré l'an passé une amélioration plus forte que prévu de sa marge opérationnelle et un résultat net par action record. Elle a également annoncé un programme de rachat d'actions de 400 millions d'euros.

L'entreprise anticipe une croissance supérieure cette année en dépit d'un premier trimestre qui s'annonce difficile... Elle a également confirmé sa prévision d'une croissance organique de 4% en 2020.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com