»
»
»
»
Consultation
Cotation du 18/04/2019 à 17h35 Publicis +1,54% 51,580€
  • PUB - FR0000130577
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Publicis prend la tête du CAC40, annonces saluées

Publicis prend la tête du CAC40, annonces saluées
Publicis prend la tête du CAC40, annonces saluées
Crédit photo © Jacky Naegelen / Reuters

(Boursier.com) — Dans un marché parisien sans relief, Publicis grimpe de plus de 4% à 49,17 euros, sur le podium de l'indice CAC40. Les investisseurs applaudissent l'acquisition d'Epsilon, dévoilée par le groupe des Champs-Elysées en marge de ses données d'activité pour le 1er trimestre 2018. Si cette opération de croissance externe était dans les tuyaux depuis quelques semaines, le prix payé in fine par le groupe publicitaire tricolore, soit 3,95 Mds$ après les effets fiscaux positifs, est jugé attractif. "C'est moins qu'escompté", note Liberum en réitérant son opinion "achat" sur Publicis et son objectif de cours de 65 euros.

Impact relutif

Sur le plan stratégique, cette acquisition réalisée auprès de l'américain Alliance Data Systems Corporation (ADS) constitue un investissement significatif pour lequel Arthur Sadoun, Président du Directoire du groupe français estime qu'il s'agit "d'une opportunité unique" se présentant à Publicis, "à des conditions financières très attractives". La transaction devrait se traduire par une relution à deux chiffres du bénéfice net par action de Publicis et de son Free Cash Flow par action dès 2020. L'opération permet d'ailleurs d'accélérer la mise en oeuvre de la stratégie de Publicis visant à devenir le partenaire privilégié de ses clients dans leur transformation.

Avancée majeure dans la Data

Liberum est plutôt emballé par les complémentarités entre Publicis et Epsilon. "L'accord est globalement positif, dans la mesure où Publicis met la main sur une base de données unique de 250 millions de clients outre-Atlantique, avec un prix nettement inférieur aux 5 Mds$ suggéré dans la presse", indique le bureau de recherche. Si Liberum pense que l'impact sur la dette pourra être géré par Publicis - le ration dette nette sur Ebitda sera de l'ordre de 2 après cette transaction -, il souligne en revanche le point faible d'Epsilon, à savoir sa faible croissance.

Publication sans surprise

L'actualité sur Publicis est aussi marquée par le point d'activité trimestriel. Comme attendu, le revenu net de Publicis pour le 1er trimestre 2019 est ressortir à 2,12 milliards d'euros comparé à 2,08 MdsE en 2018, en croissance de +1,7% en données publiées mais en décroissance de - 1,8% en organique et de -1,6% en excluant PHS. Le consensus des analystes était calé sur une performance de -1,7% à données comparables.

Publicis confirme au passage ses perspectives pour 2019 et prévoit une croissance organique supérieure à celle de 2018, une augmentation de 30 à 50 points de base du taux de marge opérationnelle et une croissance du bénéfice net courant par action sur une base diluée entre 5% et 10% à taux de change constants et en excluant la "Beat tax".

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com