Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 04/08/2020 à 17h35 PSA Groupe (ex-Peugeot) +3,41% 14,410€

PSA Groupe : Rome valide un prêt garanti de 6,3 MdsE à Fiat Chrysler

PSA Groupe : Rome valide un prêt garanti de 6,3 MdsE à Fiat Chrysler
PSA Groupe : Rome valide un prêt garanti de 6,3 MdsE à Fiat Chrysler
Crédit photo © Peugeot

(Boursier.com) — La branche italienne de Fiat Chrysler Automobiles a obtenu mercredi un prêt garanti par l'Etat italien d'un montant de 6,3 milliards d'euros, pour faire face à la crise engendrée par le coronavirus. Le gouvernement italien a publié mercredi soir le décret autorisant cette opération, qui constituera la plus importante aide publique apportée à un constructeur automobile européen en raison de la crise du Covid-19.

Ce décret est la dernière étape du processus de validation du prêt, qui a suscité une certaine polémique en Italie. En apportant la garantie de l'Etat, le gouvernement "vise à préserver et à renforcer la chaîne d'approvisionnement automobile italienne", a dit le ministre de l'Economie, Roberto Gualtieri, dans un communiqué.

De son côté, PSA Groupe, en passe de fusionner avec Fiat Chrysler Automobiles (FCA), n'a pas demandé de prêt garanti par l'Etat français, mais a mis en place un plan de réduction de ses coûts pour faire face à une chute de ses ventes de 15,6 % au premier trimestre.

Roberto Gualtieri a déclaré que FCA aurait à respecter certains engagements en termes d'investissements et d'emplois en Italie, mais il a refusé de dire si le Trésor avait aussi fixé des conditions au sujet du dividende exceptionnel de 5,5 MdsE prévu par Fiat Chrysler dans le cadre de sa fusion avec PSA, un élément essentiel de ce projet de rapprochement.

Questions sur le processus de fusion

A l'approche de l'assemblée générale de PSA prévue jeudi, un actionnaire minoritaire du constructeur français, le fonds d'investissement Phitrust, a critiqué lundi les termes de la fusion. Dans un communiqué, le fonds a estimé que la crise économique engendrée par la pandémie de coronavirus a modifié les perspectives bénéficiaires de l'industrie automobile en général, et du groupe Fiat Chrysler en particulier.

Selon Phitrust (qui possède moins de 1% du capital de PSA), "le groupe PSA a montré sa résistance grâce à sa situation de trésorerie favorable et à la bonne gestion de ses coûts; il en a été différemment pour le groupe FCA, dont l'équilibre financier est apparu comme plus fragile". Selon le fonds, les perspectives des deux groupes ont divergé depuis six mois, et "même en décembre 2019, la situation respective de chaque groupe ne justifiait pas une fusion à 50-50".

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !