Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 04/08/2020 à 17h35 PSA Groupe (ex-Peugeot) +3,41% 14,410€

PSA/Fiat Chrysler : un actionnaire de PSA mécontent des termes de la fusion

PSA/Fiat Chrysler : un actionnaire de PSA mécontent des termes de la fusion
PSA/Fiat Chrysler : un actionnaire de PSA mécontent des termes de la fusion
Crédit photo © Peugeot

(Boursier.com) — Un actionnaire minoritaire de PSA Groupe, le fonds d'investissement Phitrust, a critiqué lundi les termes de la fusion prévue entre PSA Groupe et le constructeur italo-américain Fiat Chrysler Automobiles. Dans un communiqué, PhiTrust a estimé que la crise économique engendrée par la pandémie de coronavirus a modifié les perspectives bénéficiaires de l'industrie automobile en général, et du groupe Fiat Chrysler en particulier.

A trois jours de l'assemblée générale de PSA Groupe, prévue ce jeudi 25 juin, Phitrust estime que depuis la crise du Covid-19, "le groupe PSA a montré sa résistance grâce à sa situation de trésorerie favorable et à la bonne gestion de ses coûts; il en a été différemment pour le groupe FCA dont l'équilibre financier est apparu comme plus fragile".

Selon le fonds, les perspectives des deux groupes ont divergé depuis six mois, et "même en décembre 2019, la situation respective de chaque groupe ne justifiait pas une fusion à 50-50".

Phitrust, qui déclare détenir "moins de 1% du capital" de PSA Groupe, appelle les autres actionnaires minoritaires à rejeter lors de l'AG quatre résolutions présentant les conventions réglementées par lesquelles les trois grands actionnaires de PSA (famille Peugeot, Bpifrance et le groupe chinois DongFeng) s'engagent à soutenir la fusion avec FCA selon son schéma initial.

Enquête approfondie de Bruxelles sur le projet de fusion

Toutefois, le résultat de ces votes sera sans conséquence directe, car les conventions pourront être appliquées même en cas de rejet, a expliqué Denis Branche, un dirigeant de Phitrust, cité par l'agence AFP. La fusion, une fois finalisée, devra par ailleurs être approuvée lors d'une autre assemblée générale des actionnaires.

Les deux constructeurs automobiles ont déjà amendé leur projet initial, en annonçant en mai qu'ils renonçaient au versement d'un dividende ordinaire de 1,1 milliard d'euros chacun prévu dans le cadre de leur mariage, en raison de la crise du coronavirus.

Par ailleurs, la Commission européenne a annoncé le 17 juin le lancement d'une enquête approfondie concernant le projet de fusion entre le groupe PSA et Fiat Chrysler, du fait d'inquiétudes sur le poids des deux groupes sur le compartiment des petits utilitaires en Europe. La procédure lancée à l'issue d'un examen préliminaire du projet va s'étendre sur quatre mois.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !