»
»
»
»
Consultation
Cotation du 19/07/2019 à 17h35 PSA Groupe (ex-Peugeot) -0,14% 21,900€

PSA : Carlos Tavares tacle le possible rapprochement entre Renault et Fiat Chrysler

PSA : Carlos Tavares tacle le possible rapprochement entre Renault et Fiat Chrysler
PSA : Carlos Tavares tacle le possible rapprochement entre Renault et Fiat Chrysler
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Globalement salué par la communauté financière, le projet de rapprochemententre Renault et Fiat Chrysler n'a pourtant pas que des soutiens. L'un de ses plus grands opposants est tout simplement Carlos Tavares, le directeur général de PSA Groupe.

Une "prise de contrôle virtuelle"

Dans un mémo adressé lundi aux hauts responsables du constructeur, consulté par 'Bloomberg', le dirigeant affirme que le groupe au losange a été choisi principalement en raison de sa faible capitalisation, liée aux difficultés rencontrées par l'alliance avec Nissan Motor. "La valorisation actuelle de Renault explique en grande partie l'intérêt de Fiat pour une fusion", affirme le boss de PSA, qualifiant l'opération de "prise de contrôle virtuelle de Renault par Fiat".

Des risques pour l'alliance avec Nissan ?

Il suggère que l'accord, bien qu'avantageux pour Fiat, pourrait nuire au partenariat de Renault avec le constructeur automobile japonais, qui dure déjà depuis deux décennies. "La transaction proposée par Fiat Chrysler semble donc particulièrement opportuniste, largement à son avantage", indique le patron de PSA, tout en reconnaissant le potentiel de synergies. "Pour Renault, cela peut être un atout dans les discussions avec Nissan, mais cela pourrait aussi affaiblir l'alliance ou même conduire à son dénouement".

La note interne pointe également du doigt les risques de gestion et de gouvernance, ainsi que la possibilité de recours antitrust contre le projet de fusion entre la firme de Boulogne-Billancourt et FCA. La transaction va "ouvrir une période de fragilité pour les différents acteurs", conclut l'ancien numéro deux chez Renault.

PSA va devoir trouver un autre allié

Alors que beaucoup pariaient sur un rapprochement entre le constructeur sochalien et le groupe italo-américain, Carlos Tavares doit désormais trouver une autre option pour se développer en dehors du continent européen où le groupe réalise actuellement plus de trois quarts de son chiffre d'affaires. Une zone où les constructeurs automobiles sont confrontés à un ralentissement de la demande et à une compression des marges bénéficiaires du fait de réglementations plus strictes en matière d'émissions. Jaguar Land Rover est désormais vue par les observateurs comme la cible la plus probable pour PSA.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com