Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 03/12/2020 à 17h35 Elior +9,91% 5,480€
  • ELIOR - FR0011950732
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Près de 1.900 postes supprimés chez Elior, victime du télétravail

Près de 1.900 postes supprimés chez Elior, victime du télétravail
Près de 1.900 postes supprimés chez Elior, victime du télétravail
Crédit photo © Elior

(Boursier.com) — Le géant de la restauration collective Elior a subi de plein fouet la crise du coronavirus, qui a affecté la fréquentation de ses restaurants d'entreprise, désertés par des salariés de plus en plus souvent en télétravail...

Jeudi, le groupe a ainsi présenté aux partenaires sociaux un plan de sauvegarde de l'emploi, qui prévoit la suppression de 1.888 postes au sein de sa branche restauration d'entreprise, soit 20% des effectifs de cette branche, qui emploie 9.500 salariés en France, au sein d'Elior Entreprises et Arpège.

Des reclassements possibles pour plus de 1.000 postes

Dans le détail, 1.553 postes sur 7.200 vont disparaître chez Elior Entreprises et 335 chez Arpege, le segment haut de gamme qui fournit notamment des grandes entreprises du quartier de La Défense près de Paris. Les deux-tiers des postes concernés, soit 1.049 postes, sont situés en Ile-de-France. Les deux autres divisions du groupe, "Santé" et "Scolaire", ne sont pas touchées par ce plan.

Le groupe de restauration va, dans le respect de la loi, "proposer un reclassement aux collaborateurs concernés" vers d'autres activités situées dans l'Hexagone. "Plus de 1.000 postes seront ainsi potentiellement disponibles dans l'année à venir", a précisé Frédéric Galliath, directeur général de l'activité entreprise au sein d'Elior France, cité par le communiqué du groupe. "L'entreprise va maintenant s'engager dans une démarche de concertation et d'échanges avec [ses] partenaires sociaux pour limiter au maximum l'impact de ce projet sur l'emploi", a-t-il ajouté.

Une baisse de 20% de l'activité restauration à moyen terme

La crise du coronavirus a fait plonger l'activité de restauration d'entreprise de 45% en un an, mais la direction prévoit que dans "le monde d'après" la pandémie, l'activité ne reviendra pas à son niveau antérieur. Le plan de restructuration actuel est ainsi "calibré sur une baisse d'activité de 20%" après la crise sanitaire, dans une situation où la restauration d'entreprise devrait rester durablement affectée par les changements de mode de travail.

En complément des mesures annoncées, Elior "envisage d'avoir recours à un dispositif d'activité partielle de longue durée dans les sites", en particulier ceux de grande taille.

Le 23 juillet dernier, Elior avait fait état d'une baisse de 19,3% du chiffre d'affaires des 9 premiers mois de l'exercice décalé 2019-2020, à 3,13 milliards d'euros, à taux de change et périmètre constants, par rapport à la même période en 2018-2019. Au seul 3e trimestre, les facturations ont chuté de 46,4% à taux de change et périmètres constants sur un an.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !