Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 03/04/2020 à 17h35 Poxel -2,81% 5,540€

Poxel : résultats 2019 et perspectives

Poxel : résultats 2019 et perspectives
Poxel : résultats 2019 et perspectives
Crédit photo © Poxel

(Boursier.com) — Poxel a consacré l'an dernier 40,2 millions d'euros à ses activités de recherche et développement (R&D) contre 54,5 millions d'euros en 2018. Les dépenses de R&D de 2019 reflètent principalement les coûts de l'étude clinique de phase III du programme TIMES sur l'Imeglimine sur la période, dont l'essentiel a été refacturé à Sumitomo Dainippon Pharma. Dans une moindre mesure, ces dépenses comprennent également les coûts de l'étude clinique de phase II engagés par la société dans le cadre du développement du PXL770 et ceux des études de phase Ia/Ib, dans le cadre du développement du PXL065, les deux programmes cliniques pour le traitement de la NASH.

Les frais de R&D sont nets du crédit d'impôt recherche (CIR), qui représente un produit de 4,4 millions d'euros en 2019, contre 3,6 millions d'euros en 2018. Les frais généraux et administratifs s'élèvent à 11,1 millions d'euros en 2019, contre 7,5 millions d'euros en 2018. Le résultat net de l'exercice clos au 31 décembre 2019 est une perte nette de 25,8 millions d'euros, contre un bénéfice net ajusté de 1,3 million d'euros en 2018.

Au 31 décembre 2019, la trésorerie et les équivalents de trésorerie s'élevaient à 37,2 millions d'euros. Ce chiffre n'inclut pas la deuxième tranche de 10 millions d'euros, souscrite en mars 2020 dans le cadre de l'emprunt obligataire conclu avec IPF Partners. Poxel n'a pas identifié d'effet négatif significatif de la pandémie de COVID-19 sur ses activités mais estime que cela pourrait en avoir dans un futur proche.

" En 2020, nous prévoyons de franchir plusieurs étapes importantes et structurantes. Nous travaillons en étroite collaboration avec Sumitomo Dainippon Pharma dans le cadre du dépôt de la demande d'autorisation JNDA pour l'Imeglimine prévue au 3e trimestre 2020, ainsi qu'avec Metavant, qui poursuit actuellement ses discussions avec la FDA sur le programme de phase III de l'Imeglimine chez des patients diabétiques de type 2 et souffrant d'insuffisance rénale chronique au stade 3b/4, une population de patients pour lesquels il existe peu d'options thérapeutiques ", explique Thomas Kuhn, Directeur Général de Poxel.

" Avec la finalisation du programme TIMES, même si nous continuons à accompagner nos partenaires pour l'Imeglimine, nous transférons progressivement une partie de nos ressources internes vers nos programmes dans la NASH. Pour le PXL770, les résultats des études PK/PD et de phase IIa, sont actuellement attendus respectivement au 2e et 3e trimestre 2020, et devraient fournir des données clés confirmant le potentiel du PXL770 pour le traitement de la NASH. Ils devraient également nous fournir des données permettant de valider notre hypothèse qu'une activation de l'AMPK pourrait avoir un impact favorable sur les paramètres d'autres maladies métaboliques. En ce qui concerne le PXL065, nous devrions initier au 2e trimestre 2020 une étude de phase II de 36 semaines réalisée chez au moins 120 patients atteints de NASH confirmée par biopsie. L'objectif de cette étude est d'identifier la ou les doses optimales pour l'étude d'enregistrement de phase III ".

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !