Cotation du 29/11/2021 à 17h35 Poxel -1,83% 5,105€
  • POXEL - FR0012432516
  • SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Poxel : finalisation du recrutement de DESTINY-1

Poxel : finalisation du recrutement de DESTINY-1
Poxel : finalisation du recrutement de DESTINY-1
Crédit photo © Poxel

(Boursier.com) — Poxel SA a annoncé la finalisation du recrutement de DESTINY-1 (étude d'efficacité et de sécurité de la pioglitazone R (PXL065) stabilisée par substitution au deutérium dans le traitement de la NASH), un essai de Phase II évaluant différentes doses du PXL065 pour le traitement de la NASH. Le PXL065 est un nouveau stéréoisomère R de la pioglitazone stabilisé par substitution au deutérium, molécule innovante brevetée.

L'étude DESTINY-1 de Phase II de détermination de dose, randomisée, en double aveugle, avec contrôle placebo et en groupes parallèles, d'une durée de 36 semaines, évaluera, dans plusieurs sites cliniques aux États-Unis, l'efficacité et la sécurité du PXL065 chez 123 patients atteints de NASH non cirrhotique confirmée par biopsie. Le critère d'évaluation principal sera l'évolution relative du pourcentage de masse grasse dans le foie, évaluée par résonnance magnétique (FGDP-IRM) permettant de mesurer la fraction de graisse en densité de proton. L'étude évaluera également les effets du PXL065 sur l'histologie hépatique, ainsi que sur d'autres biomarqueurs métaboliques et non métaboliques. Les résultats de l'étude de Phase II sont attendus au troisième trimestre 2022.

"La pioglitazone - et d'autres médicaments à base de thiazolidinedione - ciblent à la fois des mécanismes génomiques (PPAR?) et non génomiques. Il a été démontré que le PXL065, stéréoisomère R de la pioglitazone stabilisé par substitution au deutérium, reproduit de manière sélective les effets non génomiques de la pioglitazone, et peut ainsi améliorer certains paramètres clés de la NASH, tels que la stéatose, l'inflammation et la fibrose. Ce profil préclinique pourrait donc avoir la même efficacité sur la NASH que la pioglitazone, mais avec moins d'effets secondaires indésirables liés aux récepteurs PPAR?, tels que la prise de poids et la rétention hydrique", a déclaré David E. Moller, Docteur en Médecine, Vice-Président Exécutif et Directeur Scientifique de Poxel.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !